C’est lundi, que lisez-vous ? #71

Publié: 24 février 2014 dans ...Quoi de neuf ?, Je suis une lectrice compulsive, Ma vie (ma Lose, mon poisson rouge)

Un post avec dedans : les lectures de la semaine, et c’est à peu près tout.

Pff, non, j’ai pas envie de faire une intro aujourd’hui. La flemme.

La semaine dernière, j’ai lu :

cvt_Pirates-_4523Pirates !, Julie Proust Tanguy : « Long John Silver, Barbe Noire, Jack Sparrow… Jambes de bois, perroquets, rhum, trésors… Autant d’images qui tissent, dans nos esprits, la figure du pirate. Étonnante vitalité que celle de ce ruffian qui, de l’Antiquité à nos jours, s’est toujours illustré dans nos imaginaires, quel qu’en soit le support d’expression ! Jadis barbare, hors-la-loi, source de terreur et de cruauté ; aujourd’hui, symbole de liberté, de résistance et d’aventure. Comment expliquer une telle évolution ? Embarquez sous le pavillon noir pour découvrir les distorsions de la légende de ces bandits qui, après avoir parcouru les sept mers, hantent désormais le cyber-espace… ». Comme je le disais la semaine dernière, ce livre m’a été offert pour mon anniversaire. Comme la plupart des bouquins des Moutons électriques, c’est de base un bel objet (même si on peut retrouver quelques petites coquilles et erreurs de mise en page). Sur le fond, et si le sujet te parle, c’est un bouquin très intéressant, qui couvre chronologiquement l’histoire de la piraterie depuis l’antiquité jusqu’à nos jours, bourré de références bibliographiques, iconographiques, ludiques et cinématographiques (parfois même un peu trop, le nombre impressionnant de citations et de notes de bas de page peut ralentir un peu la lecture – mais enfin on ne peut pas dire que l’auteure, visiblement passionnée par son sujet, ne s’est pas documentée). En résumé, un bel ouvrage de vulgarisation pour les néophytes, une mine de références pour les passionné-e-s, mais peut-être un peu dense pour arriver à maintenir la concentration des moins intéressé-e-s par le sujet, même si le style, clair et simple, facilite grandement la lecture. En ce qui me concerne, j’ai passé un bon moment et j’ai appris des trucs, le contrat est donc rempli. Note :16/20.

Shaku-Eisho-Imbeciles-Heureux-T-1-Livre-894162291_ML Shaku-Eisho-Imbeciles-Heureux-T-2-Livre-893946118_MLShaku-Eisho-Imbeciles-Heureux-T-3-Livre-896256620_MLImbéciles heureux !, tomes 1 à 3 (série complète), Eishô Shaku : « La vie est un long fleuve tranquille, paraît-il. En tout cas, il ne faudra pas aller dire ça aux héros d’Imbéciles Heureux ! Des héros comme vous et moi, qui à force de pressions, ne vont plus assumer leur existence. Il suffit d’un rien dans la vie d’un individu pour que tout s’effondre. Et c’est avec un certain goût pour le cynisme que Shaku Eishô contemple la décomposition de l’humain dans les sociétés modernes. Politique, sexe, société de consommation, idéologies douteuses… L’auteur aborde des sujets aussi variés que dérangeants ». J’ai cette série dans ma bibliothèque depuis des années, et j’avais dû lire le premier tome à l’époque où je l’avais acheté, mais je dois bien reconnaître que je ne me souvenais absolument pas de ce manga jusqu’au jour où mon regard est tombé dessus un peu par hasard…et que j’ai enchaîné les trois tomes d’affilée en un peu moins d’une heure. Dérangeants, c’est bien le mot pour décrire les sujets abordés par le mangaka : l’amoralité de la plupart de ses personnages est assumée avec un cynisme glaçant (servi par un dessin presque caricatural tellement les traits des personnages « portent » leurs vices et leurs névroses), et les gentils ne gagnent jamais à la fin, puisque même la meilleure et la plus désintéressée des actions entraîne des conséquences épouvantables. On est bien évidemment dans une satire grinçante de la société moderne japonaise, et même si la série date d’il y a déjà quelques années, elle reste d’une actualité qui met franchement mal à l’aise. Bref, c’est clairement pas le genre de lecture qui va restaurer ta foi en l’humanité, mais si tu as le moral bien accroché, c’est à lire sans hésiter. Note : 16,5/20.

J’ai lu aussi :

Les trucs habituels.

Cette semaine, je lis :

Aucune idée. Mais alors, vraiment aucune. On verra bien.

Je te laisse, et je sais pas encore si on se retrouve plus tard dans la semaine.

——————–

Humeur du jour : zomb – non mais ça suffit, oh.

État du Neurone :brumeux.

État du Poual : coupé.

Coup(s) de gueule du moment : voilà ce que c’est de commander de l’électroménager ailleurs que chez ses dealers habituels pour faire des économies, on se retrouve avec des produits en rupture de stock et sans micro-ondes depuis presque deux mois

Coup(s) de cœur du moment : l’anniv du Frangin au Bang!, le rhum au bar Pirate avec le Troll et ma femme. Ah oui, et puis j’ai enfin une date (approximative, mais ne chipotons pas) de retour au boulot.

Dans les z’yeux : j’ai enfin vu Frozen, et ma foi, c’était pas mal du tout.

Dans les z’oreilles : London grammar – Wasting my young years.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
commentaires
  1. Myrhyn dit :

    Je suis aussi tombée amoureuse de London Grammar ! :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s