Un post avec dedans : une année qui commence de façon mitigée, un zappage de lundi lecture, encore une avant-première.

Hum. Oui, je sais, techniquement, lundi, j’aurais dû te parler de mes lectures hebdomadaires. Je t’avouerai que j’ai zappé, non pas parce que je n’ai pas lu (j’ai deux bouquins à mon actif pour la semaine dernière, ce qui est relativement médiocre, mais bon, il faut prendre en compte que la soirée du réveillon chez Frangine n°1 a été particulièrement alcoolisée et épique – sur le retour – et que j’ai eu beaucoup de mal à m’en remettre) (et je ne te parle pas de ma journée de samedi qui, si pour une personne lambda avec toutes ses capacités physiques s’avérerait assez tranquille, a néanmoins comporté pas mal de marche à pied et la montée de cinq étages sans ascenseur, sans parler du fait que je suis ne suis rentrée chez moi que tard dans la nuit – autant de temps en moins pour lire, donc) (je fais vraiment des parenthèses beaucoup trop longues).

Bref. Tout ça pour dire que je n’ai pas fait de lundi lecture et que ce n’est pas très sérieux. Mais j’ai quand même un chiffre à t’annoncer : en 2013, j’ai terminé 160 bouquins, ce qui est un score ma foi plutôt raisonnable. Je n’ai pas l’intention de me fixer d’objectifs pour 2014 (j’ai vu passer sur la blogo et sur Facebook un challenge qui consiste à alléger sa PAL, j’ai considéré l’idée un quart de seconde avant d’éclater de rire : j’ai bien conscience que ça relève carrément de l’impossible en ce qui me concerne). Je ne vais pas te mentir, j’aurais aimé te dire que je vais essayer de monter mon score à 200 livres lus cette année, mais ça me paraît un peu présomptueux, surtout si on prend en compte l’état de mon Neurone et ma fatigue généralisée.

Car oui, de ce côté-là, 2014 commence encore plus mal que 2013. D’un point de vue professionnel, rester à mon poste actuel, qui nécessite que je prenne les transports en communs et que je marche au moins 45mn par jour juste pour aller m’asseoir derrière mon bureau, je pense clairement que ce n’est pas possible. Il va donc falloir que je demande une mutation, et je ne sais vraiment pas si je vais pouvoir travailler en attendant un éventuel changement de poste.

D’un point de vue physique, ma kiné me recommande des massages tous les jours (à faire moi-même en plus des deux séances par semaines que je fais avec elle) car l’état de mes muscles ne s’améliore pas et aurait même tendance à empirer ces dernières semaines. C’est bien simple, en ce moment, j’ai des courbatures tout le temps, partout. Ça me rend moyen jouasse, je t’avoue.

Ajoute à ça que ma CAF me fait des blagues, et on pourra dire que 2014 ne commence pas exactement comme je l’aurais espéré.

Mais je me doute bien que te raconter mes malheurs n’a rien de très folichon pour toi, aussi, j’ai l’intention de me rattraper. Si tu patientes un peu, tu auras une nouvelle recette à tester plus tard dans la journée.

Je te laisse, et on se retrouve tout à l’heure pour la caution fruits et légumes de ton estomac.

——————–

Humeur du jour : mitigée.

État du Neurone : mou du genou.

État du Poual : RAS.

Coup(s) de gueule du moment : alors, comment te dire. Ma santé, mon boulot, ça tu connais déjà. La CAF je t’en ai parlé vite-fait, mais ne pas me verser mon AAH ce mois-ci sans aucune explication, je le vis pas très bien, surtout que financièrement, ça me met un poil dans la merde (ouais moi ma prime de Noël je l’ai qu’en janvier donc les cadals ont fait super mal au compte en banque). Et puis je me suis engueulée avec le Troll et mon ex a l’air de faire une dépression. Tout va bien, quoi. Oh, et dans un registre plus superficiel, je te déconseille fortement d’aller manger au Ruby’s burger, une chaîne de burgers dont on a testé la carte samedi soir dans leur resto à Odéon : une qualité extrêmement médiocre (starters, buns et desserts industriels, burgers froids et non conformes à leur description sur la carte, pickles dégueulasses – à la rigueur il n’y avait que les frites qui étaient bonnes, pour peu qu’on les mange chaudes, parce qu’après, laisse tomber), et un service lamentable (dire dans le dos d’une cliente – non, c’était pas moi – « si son burger est froid elle a qu’à le faire réchauffer », c’est d’un professionnalisme à toute épreuve, n’est-ce pas).

Coup(s) de cœur du moment : heureusement, il y a l’East Side Burgers. C’est végéta*ien, c’est pas cher, c’est entièrement fait maison, et ça tue tout. Si on mixe ça avec une journée passée avec les copines, de chouettes BD achetées dans le super magasin près de chez Andro et de nouvelles épices funky pour la cuisine, l’un dans l’autre ça compense largement Ruby’s burger. A part ça, j’ai pu avoir des places pour l’avant-première au Grand Rex du dernier Miyazaki, Le vent se lève, et c’était génial.

Dans les z’yeux : Le vent se lève, donc. Cours le voir à sa sortie, il est magnifique. Sinon, Sherlock est enfin de retour, et je pense que Mark Gatiss est possédé par l’esprit d’une fangirl (et donc, c’est trop cool). Et puis en ce moment, gros marathon sur à peu près tous les reality-shows que je peux trouver sur le tatouage (Ink Master, Best Ink, NY Ink, etc.).

Dans les z’oreilles : évidemment, la merveilleuse bande-son que Joe Hisaishi a composé pour Le vent se lève.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s