Et toi, qu’est-ce que tu vas regarder dans les prochains mois ? # rentrée 2013

Publié: 10 octobre 2013 dans ...Quoi de neuf ?, Fangirlisme acharné, Ma vie (ma Lose, mon poisson rouge), Séries addict

Un post featuring : un point sur les séries que je regarde en ce moment. Liste absolument pas exhaustive, je ne compte que ce que j’ai regardé récemment et pas ce que j’ai vu en début d’année ni ce qui va arriver début 2014 (coucou Sherlock !). (et oui j’avais dit que je posterais mercredi mais hier j’ai vraiment pas eu le temps)

Vu que je te parle chaque semaine de ce qui passe sur mon écran, et vu que je t’avais fait un post similaire l’année dernière, je me suis dit que j’allais faire pareil pour cette année. L’occasion de commencer à faire le tri parmi la multitude de machins qui traînent sur mon disque dur (post à rallonge, donc).

Les séries que je vais probablement arrêter parce qu’elles me soûlent

Californication : je m’étais arrêtée à la fin de la saison 5, et je trouvais que ça pouvait faire une conclusion honnête à la série. La saison 6 me fait peur, car j’aime beaucoup Hank Moody et que je n’ai pas envie de la saison de trop. Du coup je me demande si je ne vais pas m’arrêter là, de peur que ça devienne trop redondant (ce qui commençait déjà à être le cas, parce qu’aucun des persos n’évolue vraiment, et c’est CHIANT).

Dexter : la saison 6 était pourrie. Les deux premiers épisodes de la saison 7 m’ont fait grincer des dents, et il paraît que la saison 8 et surtout le final de la série sont décevants. Je ne sais vraiment pas si je tiens à m’infliger deux saisons de plus, surtout si elles sont médiocres. D’autant plus que ça tournait sérieusement en rond depuis deux ou trois ans.

Vampire diaries : au début c’était un genre de plaisir un peu coupable (parce que soyons honnêtes deux secondes : Damon, quoi). Sauf que j’ai fait une pause dans la saison 4, que la saison 5 vient de commencer, et que je me rends compte qu’en fait, j’en ai rien à branler de savoir comment ça continue, même si j’adore le personnage de Caroline (et que bon, Damon – mais là c’est la midinette qui parle).

Weeds : Nancy est un personnage que j’ai adoré détester, mais 7 saisons c’était déjà trop. Je ne sais pas si Jenji Kohan s’est lassée ou si elle a décidé de pousser le délire un peu trop loin, mais dès la saison 5 c’était tellement fumé (pouêt) et pas crédible que bon, il fallait que je me motive pour prendre une demi-heure de mon temps à regarder un épisode. Généralement, c’est mauvais signe.

Les séries que j’ai mises en pause mais que je vais continuer (ou terminer)

Boardwalk Empire : la saison 2 m’avait déçue, d’ailleurs je ne l’ai même pas terminée. La saison 4 vient de commencer, et je ne sais pas encore quand je vais trouver le temps et la motivation pour m’y remettre. Mais la première saison était magistrale et le casting impeccable, alors ça mérite une seconde chance.

Breaking Bad : je m’étais arrêtée à la fin de la saison 4, car je savais que la saison 5 allait être coupée en deux et que je ne voulais pas attendre un an entre les deux moitiés. Maintenant que la série est terminée, je pense m’enfermer chez moi pendant deux ou trois jours et me faire un marathon.

Mad Men : le personnage de Don Draper étant assez antipathique, j’avais mis la série en pause. Malgré tout, c’est une bonne série qui mérite qu’on s’accroche, et quand j’aurai un peu de temps libre je m’y remettrai, en sachant que ce n’est pas prioritaire.

Nashville : la bonne surprise de l’année dernière. J’avais arrêté de regarder car il y a eu un bug dans mon planning Betaséries, du coup je pensais qu’elle était en hiatus. En fait la saison 2 vient de commencer, je suis donc incroyablement en retard, mais c’est un soap qui vaut le coup d’oeil (surtout que je suis très très fan de Connie Britton depuis Friday night lights et American horror story).

Parade’s end : mini-série historique avec Benedict Cumberbatch, sur laquelle j’étais tombée un peu par hasard il y a longtemps. Les sous-titres ayant mis une éternité à sortir, je m’étais arrêtée au deuxième épisode, mais dès que j’aurai trois heures à tuer, je regarderai ça (en attendant la troisième saison de Sherlock dont on ne sait toujours pas quand elle va sortir, grr).

The Borgias : je n’avais pas terminé la saison 2, mais là aussi c’est une série qui mérite qu’on s’y attarde (même si clairement il ne faut pas trop être regardant côté précision historique). Même chose que pour Mad men, pas prioritaire, mais à continuer à l’occasion.

Treme : clairement une de mes séries préférées, je pensais que la saison 3 serait la dernière, apparemment il n’en est rien. Le souci, c’est que chaque épisode, pas forcément très joyeux voire parfois carrément éprouvant, dure une heure. C’est une série qui se mérite et qui nécessite un certain état d’esprit, mais il est évident que je ne vais pas l’abandonner (parce que bon, New Orleans et la bande-son de fifou, quoi).

Whitechapel : j’ai deux saisons de retard et là aussi les épisodes durent une bonne heure chacun, mais j’avais vraiment aimé cette relecture de Jack l’éventreur version moderne.

Les séries que je vais continuer par habitude ou auxquelles je laisse une chance

2 Broke girls : la première saison de ce sitcom était prometteuse, et le soufflé est un peu retombé depuis. Mais Max et Caroline sont malgré tout assez attachantes et c’est pas les 20 minutes que durent un épisode qui vont me faire perdre du temps.

Awkward : c’est typiquement le genre de teen-show à regarder avec le cerveau débranché, sans être non plus complètement crétin (voire parfois plutôt bien fichu). Là aussi, c’est pas 20 minutes par semaine qui vont me tuer.

Drop dead diva : la nouvelle saison ne m’enthousiasme pas des masses, et les minauderies de l’actrice principale ont tendance à me porter sur les nerfs. Mais je vais quand même aller au bout de la saison histoire de voir si le niveau remonte.

Glee : la deux dernières saisons s’étaient avérées particulièrement décevantes, à l’exception de deux ou trois épisodes bien lacrimaux. Et le personnage de Rachel me gonfle profondément. Mais, et je le reconnais, c’est sûrement complètement morbide comme raison, je me demande comment le show va évoluer après la mort de Cory Monteith, l’un des interprètes principaux. Le premier épisode de la nouvelle saison ne me laisse que peu d’espoir, mais sait-on jamais.

How I met your mother : soyons clairs, la saison 9 étant la dernière, il n’y avait pas moyen que j’arrête avant de connaître la fameuse mère. Sauf qu’on la connaît depuis la fin de la saison 8 et que du coup je me suis demandé si j’allais m’infliger une saison supplémentaire d’une série qui s’essouffle quand même pas mal depuis quelques années. Il se trouve que les premiers épisodes de la saison 9 ont réussi à me faire marrer, du coup j’ai presque bon espoir que ça se finisse en beauté.

Once upon a time : je suis un peu schizophrène avec cette série. D’un côté je trouve que la plupart des personnages ont le charisme d’une moule avariée (Emma, Neil, Henry, Snow et Charming pour ne citer qu’eux) et les effets spéciaux sont parfois franchement laids. Mais d’un autre côté j’aime assez la relecture des contes de fée (sauce Disney, hein, ça reste une série familiale) et je suis très fan de Robert Carlyle, sans compter quelques personnages secondaires assez funky (Hook et Ruby par exemple). En plus cette saison se déroule à Neverland et Peter Pan a l’air assez creepy pour me donner envie de voir la suite.

Pretty little liars : bon, soyons honnêtes, cette série est mauvaise. Le scénario est tout sauf crédible, sans parler des personnages. Je ne sais même pas pourquoi je continue à regarder, c’est plus fort que moi, un peu comme regarder un accident de voiture (et bon, Hannah est quand même sassy, et la série passe le Beschdel test très facilement, on ne peut pas en dire autant de la plupart des séries qui passent en ce moment).

Suits : j’avais adoré le début de la série. Sauf que depuis quelques épisodes je déteste ce qu’est devenu Harvey, ce qui ne m’incite pas à continuer. Il me reste 6 épisodes de la saison 3 à regarder, et je les verrai histoire d’au moins déterminer où les scénaristes veulent en venir, mais clairement il y a intérêt à ce que le niveau remonte parce que parti comme c’est, je ne suis pas sûre de regarder la saison 4 s’il y en a une.

The Big Bang theory : alors que la saison 1 m’avait franchement fait marrer, je suis allée de désillusions en désillusions au fur et à mesure que la série avançait dans le temps. Là où j’espérais une série qui allait faire rire avec les geeks, je me retrouve avec une abomination qui fait exactement le contraire : non seulement elle se moque des geeks, mais en plus le show est raciste et sexiste et se permet de faire des rape jokes et de se foutre de la gueule des asexuels. Je continue à regarder dans l’espoir que les scénaristes remontent la barre, mais c’est vraiment uniquement parce que la première saison m’avait donné de grands espoirs. Si ça continue sur cette lancée moisie, et s’il y a une saison 8, je ne la regarderai pas.

Les séries que je vais commencer un jour (oh oui un jour)

Avatar et Legend of Korra : ça fait des années que je me dis que je dois m’y mettre. Je suis plus intéressée par Korra, mais je n’ai pas envie de regarder sans avoir vu Avatar avant, il faut donc que je trouve la motivation et le temps pour attaquer tout ça.

Luther : ma femme groupise avec acharnement sur cette série. C’est anglais, c’est glauque, c’est avec Idriss Elba, c’est donc potentiellement un gros carton.

Orphan black : il y a apparemment un gros fandom sur Tumblr. Accessoirement, je suis curieuse de voir la même actrice jouer autant de rôles différents.

The Walking dead : le croirais-tu ? Je n’ai vu que les deux premiers épisodes de la saison 1. Puis j’avais arrêté parce que l’ex-boyfriend voulait qu’on regarde ensemble et ne s’est jamais décidé à commencer. Du coup ça patiente depuis des lustres sur mon disque dur en attendant que je trouve la motivation pour m’y mettre.

Utopia : j’ai entendu dire énormément de bien de cette série anglaise, il faudra donc que je trouve le temps de m’y intéresser.

Vikings : pur intérêt historique. Les retours sont mitigés, mais je suis quand même curieuse de voir ce que ça donne.

Les séries que j’ai aimées mais qui n’ont pas l’air d’être renouvelées :

Copper : le Troll m’a appris récement que le show était annulé. C’est vraiment dommage parce que cette série avait vraiment tout pour me plaire : New York pendant la guerre de Sécession, la mafia irlandaise, les luttes raciales, les intrigues politiques, c’était vraiment passionnant et si l’annulation est vraiment confirmée, ce sera une grosse frustration, surtout que la saison se termine sur un énorme cliffhanger assez épouvantable.

Siberia : ce truc est un peu un ovni, puisque le show se base sur un concept de télé-réalité (type Hunger Games ou Battle Royale, mais en plus soft), sauf que c’est une vraie série avec de vrais acteurs, avec des twists à la X-Files. La première saison était vraiment intrigante et se termine sur un cliffhanger de fifou, du coup j’espère qu’il y aura une suite, mais je n’ai pas vraiment trouvé d’informations à ce sujet.

Les séries que je vais continuer parce qu’elles tuent (ou qu’elles sont rigolotes)

American horror story : cette série, c’est un peu la preuve que Ryan Murphy peut être un génie quand il veut bien s’en donner la peine. Les deux premières saisons étaient magistrales avec un casting impeccable, la troisième se passe à New Orleans, avec des sorcières et du vaudou, donc forcément, mon petit coeur de groupie frétille très fort.

Attack on Titan : je t’en ai déjà parlé, c’est le gros coup de coeur anime de cette année. La première saison vient de s’achever et je suis tellement frustrée que comme tu le sais j’ai commencé à lire le manga papier pour patienter jusqu’à la saison 2.

Broadchurch : excellente série policière avec David Tennant. Il paraît qu’elle est renouvelée pour une deuxième saison, j’ignore comment les showrunners vont se démerder considérant la fin de la première saison, mais je suis curieuse de voir ça.

Castle : probablement le seul cop show dont je ne me lasse pas. La nouvelle saison gère pour le moment très bien le bouleversement annoncé à la fin de la saison 5, et le développement des personnages est probablement l’un des meilleurs que j’aie pu voir depuis longtemps.

Doctor Who : ben parce que Doctor Who, quoi. Y a même pas besoin d’explications. Même si le choix du douzième Docteur m’a un peu déçue (j’aime bien l’acteur attention, mais j’espérais autre chose), il est évident que je regarderai cette série jusqu’au bout.

Downton Abbey : rien de spécial à en dire, cet instantané de la vie aristocratique anglaise au début du XXème siècle est toujours aussi plaisant à voir.

Elementary : alors que l’année dernière, je t’avais dit que j’avais de gros doutes sur cette série, il s’avère qu’en fait, c’est vachement bien. Bon, je trouve toujours que Johnny Lee Miller en fait des caisses, mais rien que pour Watson et Moriarty, ça vaut vraiment le coup d’oeil. Et l’introduction de Lestrade et Mycroft dans le premier épisode de la saison 2 est carrément jouissive (surtout Mycroft, dont j’adore l’interprète).

Hemlock grove : une production Netflix qui mérite le coup d’oeil. Pas un coup de coeur comme a pu l’être Orange is the new black (dont je te parle plus loin), mais un pitch et un traitement intéressants, et surtout suffisamment intrigants pour avoir envie d’une deuxième saison.

Grimm : que dire, j’ai un faible pour Monroe, ahah. Plus sérieusement, même si les SFX sont un peu cheap, il s’avère que sur la durée, la série tient vraiment bien la route et offre des développements plutôt chouettes et plus complexes qu’il n’y paraissait au premier abord.

New girl : alors que je suis du genre à me sentir très mal à l’aise quand je vois des gens se ridiculiser (même quand il s’agit de personnages de fiction), New girl réussit à me faire rire, malgré une Jess un tantinet agaçante. C’est tellement absurde que ça en devient presque poétique parfois, et puis j’adore Schmidt et Winston qui sont complètement barrés.

Orange is the new black : une des révélations Netflix de cette année. Jenji Kohan a trouvé un nouveau projet sur lequel s’éclater et ça fait plaisir après le grand n’importe quoi qu’était devenu Weeds. À voir de toute urgence, même si l’univers carcéral féminin n’est a priori pas le sujet le plus bandant du monde.

Sons of Anarchy : techniquement, les machos avec des grosses bécanes, c’est pas mon kiff. Et pourtant je me suis enchaîné les cinq premières saisons en trois semaines. Et même si je commence à sérieusement détester Jax, la série est tellement riche que je ne peux pas ne pas la continuer.

Supernatural : même chose que DW, je crois que si Sam, Dean et Castiel chassaient des démons jusqu’en 2020, je continuerai à regarder, parce que la principale qualité de cette série, c’est son casting (et par là je ne veux pas parler de la plastique avantageuse des acteurs : de toute façon je suis team Bobby forever) et la richesse des ses personnages. Et vu comment part la saison 9, je vais probablement avoir le coeur brisé au moins 2000 fois, mais c’est pas grave.

Under the Dome : il me reste deux épisodes à regarder pour terminer la première saison, qui était censée être unique. Apparemment, les scores d’audience ont été tels qu’une seconde saison a été commandée. Du coup je suis très curieuse de voir comment ça va évoluer, surtout que définitivement, ça n’a RIEN à voir avec les bouquins.

Les nouveautés qui m’ont laissée perplexe et pour lesquelles j’hésite à poursuivre

Bates Motel : transposition moderne d’une préquelle de Psychose, le pilote m’a laissée assez dubitative. J’ai trouvé que ça manquait de crédibilité dans l’ensemble (l’inexplicable popularité de Norman par exemple). Et, mais ça c’est strictement personnel et de toute façon c’est un peu la base de l’histoire donc ça va être difficile de faire sans, la personnalité abusive de Norma me met extrêmement mal à l’aise (sans parler de la scène de viol limite gratuite qui m’a donné envie de gerber).

Sleepy Hollow : je n’ai regardé que le pilote, et franchement, je me suis demandé ce que les scénaristes avaient fumé. L’idée de départ était sympa (Ichabod Crane au XXIème siècle), mais alors les références bibliques je vois vraiment pas ce que ça vient foutre dans l’équation. Il faut peut-être laisser du temps à la série pour se mettre en place, mais balancer toute l’intrigue dès le premier épisode, pour moi, c’était un mauvais calcul. Mais il paraît qu’en fait c’est bien, donc on verra.

Twisted : l’idée de départ était bonne, un genre de Rectify (que je n’ai pas vu, soit dit en passant, mais visiblement ça n’a rien à voir et tant mieux) version ado. Sauf que le pilote était franchement mauvais : les acteurs ne sont pas très bons, et on se croirait presque dans Pretty little liars, ce qui est une très mauvaise idée.

Les nouveautés auxquelles je jetterai sans doute un coup d’oeil :

Crossbones : comment te dire. J’attends cette série depuis un an, on a enfin une date de sortie, ça a intérêt à poutrer.

Once upon a time in Wonderland : le spin-off de Once upon a time, version Alice. Je vais au moins jeter un oeil au pilote.

The Originals : alors oui, c’est un spin-off de Vampire diaries, ce qui veut sans doute dire que je vais devoir au moins terminer la saison 4. Mais en même temps j’aimais bien Klaus et Elijah et ça se passe à New Orleans, alors c’est quand même tentant.

Les nouveautés qu’elles ont l’air bien

Marvel’s agents of S.H.I.E.L.D : les deux premiers épisodes m’ont plu. Les acteurs sont bons, il y a Coulson, de l’humour et de l’action. Je ne pense pas que ce sera la série du siècle mais c’est au moins parti pour être un truc sympa à regarder.

Masters of sex : une série sur les débuts des études sur les comportements sexuels, façon sociologue de l’extrême. Potentiellement instructive, le pilote m’a convaincue.

Peaky blinders : LA bonne surprise de cette rentrée 2013. Birmingham après-première guerre mondiale, la pègre locale, les mouvements grévistes initiés par les communistes, les vétérans souffrant de syndromes post-traumatiques, l’IRA, Sam Neill et Cillian Murphy (l’Epouvantail des Batman version Nolan), la bande-son signée Nick Cave et White Stripes. Les trois premiers épisodes sont géniaux. Que te dire de plus ? Ça tue, tout simplement.

Je te laisse, si je veux pouvoir regarder tout ça avant d’être morte.

——————–

Humeur du jour : rien de nouveau, je suis toujours épuisée.

État du Neurone : groupie.

État du Poual : il va être temps de couper.

Coup(s) de gueule du moment : mon téléphone qui apparemment décide quels sms je dois envoyer ou pas ; le lave-linge de l’enfer, épisode 7889.

Coup(s) de cœur du moment : SPN évidemment. Et le nouveau tatouage d’Andro (et sa nouvelle coupe de cheveux, mais là c’est parce que je me la pète).

Lecture(s) instructive(s) (ou pas) : L’Attaque des titans, donc.

Nouveaux-thés : Thé vert au Tibet, Mariages frères.

Dans les z’oreilles : Ebony Bones – The Muzik.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
commentaires
  1. G dit :

    Pour ma part, très déçu par Agents of the Shield. Cast très fade, intrigues bateau..
    Sleepy Hollow est un bon petit guilty pleasure, ça vole pas haut mais c’est fun.
    Si tu ne l’as pas vu, je te conseille Modern Family qui se laisse bien regarder.
    En série anglaise The Fall est pas mal.
    Par contre à éviter Atlantis, vraiment très mauvaise.

    • Myschka dit :

      Alors pour Agents of Shield, comme je disais, pour moi ce ne sera clairement pas la série du siècle. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi concernant le casting : Coulson, la « Cavalerie » et le duo de geeks sont plutôt chouettes. Les deux autres en revanche, je te rejoins là-dessus, pourraient être carrément plus intéressants ; et oui les intrigues pour le moment ne volent pas haut (mais qui sait, il faut peut-être le temps de mettre les choses en place). Après, j’ai plutôt un bon a priori sur Joss Whedon donc je pense que la série se laissera regarder malgré tout, si on part du principe que ce ne sera pas un chef-d’oeuvre et qu’on ne cherche pas profondeur à tout prix.

      Sleepy Hollow j’ai un copain qui m’en a dit beaucoup de bien. Le pilote m’avait franchement laissée perplexe, très fouillis et plein d’implications un peu brouillonnes donc ça me donnait pas trop envie. Mais du coup je vais au moins regarder un ou deux épisodes supplémentaires avant de me faire une opinion définitive.

      Concernant The Fall, jamais entend parler, je me renseignerai. Modern family je vois ce que c’est mais le pitch ne me branchait pas trop. A voir si j’ai envie d’une sitcom sympa, je suppose. Quant à Atlantis, le pitch m’a donné envie de hurler donc de base je n’avais pas l’intention de m’y intéresser. Le Troll a vu le pilote et n’a pas franchement été convaincu non plus, ce qui m’incite encore moins à regarder.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s