Un post featuring : eh, des bouquins ! Même que cette fois-ci la récolte n’est pas trop pourrie, dis-donc.

Mon chardon du Lubéron, au moment où je t’écris ces lignes, je me remets à peine d’un week-end fort chargé, je viens de rentrer chez moi, mes chats me harcèlent pour que je joue avec eux, et j’essaie de me motiver pour te poster ce billet avant la nuit (je lutte avec acharnement contre la procrastination, mais j’ai des émissions à écouter et des blogs à lire alors laisse-moi te dire que c’pas facile). Sois donc un peu indulgent-e avec moi, steuplé.

La semaine dernière, j‘ai lu :

Stratégies du réenchantement, Jeanne-A Debats : « « Huit nouvelles sur l’art et les raisons de dire non, huit stratégies pour réenchanter le monde jusqu’à, parfois, le détruire » « . Très chouette bouquin prêté par le gérant de mon bar préféré, que je ne saurais pas vraiment te résumer puisqu’on passe de la SF à la fantasy urbaine en passant par le fantastique old-school. Un point commun, cependant, ainsi que présenté dans le résumé : l’art de dire non, quand une situation devient insupportable, que ce soit traité de façon légère ou beaucoup plus grave. La postface apporte un éclairage intéressant à l’ouvrage, qui se lit peut-être un peu trop rapidement (ce qui est un défaut et une qualité : on se laisse porter par la lecture et on finit le livre presque sans s’en rendre compte, du coup on peut aussi manquer quelques détails ou subtilités dans les textes). Note : 14/20.

Carnet de recettes de Mexico au Panama : Voyage culinaire, Lola Oberson : « Telle une invitation au voyage, cet ouvrage vous plongera dans l’univers coloré de l’Amérique centrale. Lola Oberson vous emmène sur les routes du Mexique, du Guatemala, du Salvador, du Honduras, du Nicaragua, du Costa Rica et encore du Panama. Elle a glané, au fil des marchés et des rencontres, des recettes de cuisine typiques (et atypiques pour des papilles non initiées !) de chaque pays traversé. Rencontres humaines et gastronomiques sont au coeur de cet envoûtant périple culinaire ».Bouquin offert par une de mes soeurs (je pense que c’est Frangine n°2 mais je ne saurais en jurer) pour Noël/mon anniversaire. Très joli carnet qui se dévore au sens propre comme au sens figuré, les photos sont belles, les recettes donnent faim, bref, c’est un joli voyage, peut-être un peu court car certains pays sont survolés plutôt que vraiment décrits. Bonus : des adresses en fin d’ouvrage pour se procurer des produits difficilement trouvables ailleurs. Note : 14/20.

J’ai commencé :

Ravigote, arsenic et vieilles soutanes, Michel Gardère : bouquin également prêté par le gérant des Caves, j’en suis à un peu plus de la moitié. Le style est drôle et léger, je ne suis pas super fan des dialogues qui ne font pas très naturel, mais c’est pas vraiment gênant parce que je pense vraiment que l’auteur a choisi le parti-pris de la truculence dans tous les aspects du roman. On navigue entre plusieurs points de vue, on se perd un peu parfois dans des digressions temporelles (des retours en arrière parfois un peu brouillons), tout ça donne un petit côté un peu fouillis qui reste quand même sympathique. Gros plus : les recettes de cuisine à chaque fin de chapitre, qui te font prendre deux kilos rien qu’en les lisant. On en parle la semaine prochaine un peu plus en détails.

Cette semaine, je lis :

Je termine le Gardère, ce qui ne devrait pas me prendre trop de temps. Ensuite, je pense continuer la série du Protectorat de l’ombrelle de Gail Carriger, histoire de rester dans le léger (et surtout parce que j’ai lu le lundi lecture de Cécile, qui m’a donné envie de m’y remettre).

Je te laisse, je vais m’écrouler comme une merde devant des replays.

——————–

Humeur du jour : grunt.

État du Neurone : grunt (aussi).

État du Poual : non.

Coup(s) de gueule du moment : oui alors l’insolation d’hier c’était vraiment pas obligé, hein…

Coup(s) de coeur du moment : oui.

Dans les z’yeux : des tas de trucs à rattraper.

Dans les z’oreilles : pas de musique aujourd’hui mais un replay de France Culture, aimablement linké par Mi, sur les JDR grandeur nature, plutôt bien fichu et intéressant, à écouter par-là.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s