Un post featuring : un score pourri mais pas tant que ça.

Mon lévrier de Noirmoutier (je me désole de jour en jour…), oui, je sais. Cette fois encore, une bien maigre récolte à se mettre sous la dent. Mais estime-toi heureux-se : au départ, j’étais même pas censée faire un lundi lecture cette semaine, rends donc grâce à ma flemme incommensurable d’hier qui me permet aujourd’hui de te parler d’au moins un bouquin.

La semaine dernière, j‘ai lu :

Contes myalgiques, tome 1 – Les Terres qui rêvent, Nathalie Dau : « Il était une fois… des récits fantastiques qui empruntaient au patrimoine folklorique mondial et à la mythologie incisive de leur conteuse. Comme ils aimaient les belles histoires, ils se marièrent et enfantèrent un beau recueil. Laissez-les vous convier à un voyage entre ombre et lumière, où le merveilleux se mêle à l’affliction, où les épreuves forgent des âmes de miel comme de fiel. Qu’ils soient issus de légendes indiennes, sibériennes, celtiques ou provençales, ces contes vous enchanteront et vous terrifieront, vous apaiseront et vous lancineront. N’espérez pas sortir indemne d’une plongée dans l’imaginaire de Nathalie Dau : ses créatures féeriques ne vous veulent pas que du bien ». Sache-le, c’est grâce au gérant de mon bar préféré, qui m’a prêté son exemplaire, que je suis en mesure de te pondre un billet aujourd’hui (une raison de plus pour aller trinquer aux Caves, mais ça n’engage que moi). Ce recueil de nouvelles – ou plutôt de contes, comme son nom l’indique, ne fait que 150 pages et se lit avec une rapidité stupéfiante, même en semi-coma dû à une nuit de quatre heures (merci Leeloo et sa crise d’amour à huit heures du matin). C’est très bien écrit, d’une poésie parfois douloureuse (je ne sais pas si c’est la fatigue mais certains textes m’ont humidifié les yeux), et je compte me procurer la suite rapidement. Note : 16/20.

J’ai (très vaguement) continué :

Les Cantiques de Mercure, Fabrice Colin : et quand je te dis vaguement, c’est genre une page ou deux par jour, hein. Pas le temps, ni la motivation. Je ne dirais pas que c’est « enfin » LE bouquin de Colin que je n’aime pas, car ce serait mentir, je suis toujours aussi fan de son écriture (même celle de ses débuts). Mais clairement, pour l’instant, ça ne m’enthousiasme pas des masses. Je vais donc sagement le laisser de côté pour quand je serai un peu mieux disposée (le neurone alerte, l’oeil vif, la truffe humide et l’oreille au vent, tout ça).

J’ai commencé :

Stratégies du réenchantement, Jeanne-A Debats : « Couloirs sombres de l’opéra, labyrinthes de stations spatiales, méandres souterrains, dédales d’histoires, huit récits dans lesquels fleurissent les secrets des hommes, leurs quêtes intérieures et leur détermination ». Bon, soyons clairs, je n’ai même pas encore terminé la première nouvelle. Mais à toute première vue, le thème du recueil et le style de l’auteur ont toutes les chances de me plaire, j’ai donc bon espoir de pouvoir t’en parler la semaine prochaine.

Cette semaine, je lis :

On va donc essayer de lire et surtout de terminer Stratégies du réenchantement, même si avec mon traitement à l’hôpital déplacé mardi, j’ai de sérieux doutes quant à mes capacités de concentration. Mais soyons optimistes, n’est-ce pas.

Je te laisse, j’ai kiné.

——————–

Humeur du jour : épuisée. Niaise. Contente.

État du Neurone : absent. Niais. Content.

État du Poual : chien mouillé (mais propre).

Coup(s) de gueule du moment : Leeloo, je t’aime, vraiment. Mais les crises d’affection à des heures qui devraient être interdites par la convention de Genève, beaucoup moins.

Coup(s) de coeur du moment : cette semaine, j’ai découvert un fromage à la truffe noire à se taper le cul par terre. J’envisage sérieusement d’en faire la base de mon alimentation.

Dans les z’yeux : eh mais le dernier épisode de la saison 3 de GoT sort aujourd’hui. Heureusement que j’ai lu tous les bouquins, sinon j’imagine même pas la frustration.

Dans les z’oreilles : Depeche Mode – Home (valeur sûre, tout ça) (dédicace, tout ça).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
commentaires
  1. Ness dit :

    surtout que l’épisode 9 de GoT est une tuerie, hallucinant…de quoi s’impatienter encore plus pour l’arrivée du dernier épisode de cette saison 3….avant d’attendre de trop longs mois….
    heureusement on écoute Home, Depeche Mode passe à Bercy le 29 janvier 2014 au fait (joie joie joie).

    • Myschka dit :

      Oui, et du coup le season finale m’a paru bien calme en comparaison (j’attendais autre chose, mais ça veut dire que la saison 4 va commencer sur les chapeaux de roues !).

      Ouiiiii, j’ai pris ma place évidemment !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s