MAC – Music addict challenge #6 : road-trip & première virée à la plage

Publié: 26 mai 2013 dans ...Quoi de neuf ?, De temps en temps, je fais des playlists, Fangirlisme acharné, Ma vie (ma Lose, mon poisson rouge)

Un post featuring : de la crème solaire, des autoroutes et le retour de la playlist \o/

Ma crevette en mobylette, je sais que ça fait déjà 15 jours que tu n’as pas eu ta dose de mes merveilleux goûts musicaux (je suis une fille très modeste). Ne sois plus triste, le challenge de Psychosexy est de retour.

Le thème du jour : « Le mois de juin va bientôt pointer son nez et tu n’as toujours pas trempé tes pieds dans l’eau bleue de l’océan cette année ? Prépare la glacière, ressors tes tongs et appelle copine Germaine : ce week-end, on prend la caisse, et on file à la mer ! Les deux heures de route ? L’occasion de chanter ensemble sur les playlists qui vont bien, celles qui rassemblent tous ces tubes qu’on aime tant écouter avant d’aller courir après les vagues… »

Oui, alors, comment te dire. Autant j’adore la mer, autant le soleil et moi on n’est pas trop copains de base, peau de rousse à décalcomanies oblige (pour reprendre les mots de Buy Buy Baby ). Du coup les road-trips pour aller voir les vagues, ça m’inspire surtout des coups de soleil, ahah. Et puis bon, tu sais que j’ai quand même une préférence pour la musique de gothiques, ce qui est bien pour les longs trajets de nuit un peu creepy, mais un peu moins pour les barbeuk’ sur la plage.

Cela dit, ça ne veut pas dire que je suis pas capable de trouver, hein. C’est juste que je me suis galérée comme pas permis (et que forcément, si tu as vu mes précédents posts, tu vas voir des doublons, parce que les trucs un peu « happy » c’est pas ce qui prévaut dans mes mp3) (surtout qu’en plus, vu le temps pourri qu’on se paye en ce moment, ça inspire pas des masses). Ce que je ferais pas pour toi, franchement…

Ah. On me souffle dans l’oreillette qu’un trajet en voiture ne saurait se faire sans l’hymne ultime des virées en bagnole entre potes. Donc, voilà : Queen – Bohemian Rhapsody.

(tu auras bien sûr reconnu ce chef-d’oeuvre incomparable qu’est Wayne’s World)

Bon. Soyons sérieux deux minutes.

On va commencer avec une des chansons qui me me mettent instantanément d’humeur sautillante, donc la bande-son parfaite pour démarrer un voyage en bagnole (moi la voiture ça me fait dormir alors il me faut quelque chose qui me tienne éveillée, au moins les premières heures). C’est l’opening de la très bonne série d’animation Beck, adaptée du non moins excellent manga éponyme, que je ne saurais trop te conseiller : Beat Crusaders – Hit in the USA.

Franchement si avec ça tu ne commences pas à taper frénétiquement dans tes mains et à battre la mesure avec tes pieds, je ne sais pas ce que je peux encore faire pour toi.

Peut-être seras-tu plus sensible à un titre un peu plus classique. Je t’ai déjà dit que cette chanson fait partie de celles qui me rendent automatiquement ma bonne humeur. Ici, je te propose sans doute ma version préférée, un live absolument énorme : Iggy Pop – The Passenger.

On repart sur un autre titre que je t’ai déjà proposé sur ce blog. Ça pue le soleil, le printemps, les festivals et les crèmes glacées, c’est donc parfait pour se mettre dans l’ambiance des vacances : Caesars – Jerk it out.

Tu l’auras compris depuis le temps, mon coeur appartient aux early 80’s, au post-punk, à la new-wave et au rock anglais. Il fallait forcément que j’invite Morissey dans cette sélection. Et quoi de mieux que la chanson qui me l’a fait découvrir, dans la toute première version que j’aie jamais entendue, celle des John Peel Sessions ? The Smiths – What difference does it make ?

T’ai-je dit que j’étais une grande fan des Clash ? Bon, maintenant tu le sais (un des premiers vinyles que mon papa m’ait collé entre les pattes, c’était Sandinista!, pour te dire). Et cette chanson est tellement dansante que je ne pouvais pas ne pas l’ajouter à ma playlist : The Clash – Rock the Casbah.

Depuis le MAC5, tu sais aussi que j’adore les reprises. Aujourd’hui, tu apprendras également que j’adore Kate Bush – et que je suis assez difficile quand quelqu’un essaie de faire une cover de ses titres (je déteste avec conviction la reprise de Runing up that hill par Within Temptation, par exemple). Il se trouve que cette version-ci est un petit bijou (de mon point de vue, du moins) : The Futureheads – Hounds of love.

Bon, à ce stade, je crois que tu auras compris que ça va être une playlist composée à 85% de rock anglais, hein ? Et puis un petit morceau bien énervé pour patienter pendant les embouteillages, ça peut pas faire de mal : Arctic Monkeys – Fakes tales of San Francisco.

Eh, quand j’y pense, cette chanson ferait un super bon réveil-matin, non ? Le genre à te donner la patate pour la matinée, à regarder le ciel avec le sourire et tout. Forcément, ça ne peut qu’être parfait pour tailler la route : Dartz! – Once, twice, again !

Bon, alors, pour celle-là, il te faut une petite explication. J’ai toujours eu une certaine indulgence pour Blink 182, dans le genre « on fait n’importe quoi, on s’en fout et en plus ça se vend ». Il se trouve que ce titre-là était en plus dans la tracklist d’un jeu vidéo de foot US qu’appréciait particulièrement une certaine personne, et qu’on écoutait beaucoup en été sur la terrasse. Ça a forcément un côté un peu nostalgique, en même temps c’est (étonnamment) un bon souvenir, et ça s’intègre parfaitement dans ma playlist : Blink 182 – Feeling this.

Oui je sais, tu as déjà vu cette vidéo sur le blog cet hiver. Mais franchement, si ça, c’est pas une chanson de vacances au soleil, j’vois pas ce que ça peut être d’autre : Pony Pony Run Run – Hey you.

J’aime beaucoup Damon Albarn, que ce soit avec Blur comme avec Gorillaz. Et ce titre est parfait pour la route : le rythme, le côté « on s’est mis une grosse mine la veille et on vient à peine d’émerger mais c’est pas grave, on remet ça ce soir » mais aussi l’ambiance mi-comateuse mi-il fait trop beau pour se prendre la tête, bref, le côté feel good quoi : Gorillaz – Feel good Inc.

Il est temps de se calmer un peu. Encore une chanson feel good par excellence, qui réveille ma fibre hippie-j’aime-les-petits-oiseaux. Ça sent la nature, les fins d’après-midi à paresser dans l’herbe (ou le sable, c’toi qui vois) et la fin du voyage qui approche : Florence and the Machine – Between two lungs.

Et voilà, on est arrivé-e-s. Le soleil commence à baisser dans le ciel, l’air se rafraîchit, rien qu’un peu, on est vanné-e-s à cause de tous ces kilomètres avalés, mais la vue de la plage et la perspective (ô combien clichée mais tellement jouissive) d’un feu de camp avec barbeuk, guitares, potes et bains de minuit te fait oublier que tu es crevé-e. La soirée peut commencer en douceur : Radical Face – Welcome home.

Eh mais en fait, c’était pas si compliqué, finalement, quand j’y pense. Et toi, c’est quoi ta playlist pour un road-trip au soleil ?

——————–

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
commentaires
  1. Psycho dit :

    Comment ai-je pu ne pas citer The Passenger, LA chanson road trip par excellence ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s