C’est lundi, que lisez-vous ? #31

Publié: 22 avril 2013 dans ...Quoi de neuf ?, Je suis une lectrice compulsive, Ma vie (ma Lose, mon poisson rouge), Séries addict

Un post featuring : un score un peu moins pourri que prévu, un neurone dans le potage.

Mon poney en Chevrolet (oui bon ça va hein, j’ai dit que j’avais le Neurone en compote), je suis très fatiguée aujourd’hui, donc je ne vais pas t’embêter avec mes digressions habituelles. Passons tout de suite aux bouquins de la semaine, si tu veux bien.

La semaine dernière, j‘ai lu :

Au guet !, Terry Pratchett : comme prévu la semaine dernière, encore un très bon moment de lecture. Bon, j’avais déjà lu la BD chez ma femme donc je connaissais l’intrigue, mais à la rigueur, ce n’est pas ce qui prime chez Pratchett. Ce qui prime c’est l’écriture, l’humour décapant, les petits taquets cyniques glissés l’air de rien, et la galerie de personnages tous plus savoureux les uns que les autres, et de ce point de vue, on est servi, comme toujours. En bref, un bon bouquin plein de n’importe quoi, parfait pour se remonter le moral. En conséquence de quoi, j’ai décidé d’enchaîner sur la suite. Note : 16/20.

Rouge, tome 1, Florent Maudoux : spin-off de Freaks’Squeele, qui se concentre sur la jeunesse de Xiong Mao. Ça tombe bien, c’est un personnage que j’aime beaucoup. Passée la phase d’adaptation au dessin (qui n’est pas le même que dans Freaks, mais qui reste plutôt agréable même si le style me plait un peu moins), c’est un premier tome qui se révèle plutôt intéressant. On apprend quelques petites choses sur l’enfance de Xiong Mao et on commence à comprendre ce qui l’a poussée à s’inscrire dans une université pour héros. Néanmoins ça reste un tome d’introduction, qui pose des bases mais n’en révèle pas beaucoup. À suivre, donc. Note : 15/20.

Freaks’Squeele, tome 5, Florent Maudoux : (attention spoilers !) « Après les tentatives croisées d’assassinat de son directeur, la F.E.A.H., l’université des héros, reprend sa scolarité aussi normalement que possible. Malheureusement, suite à l’annonce d’un projet de loi visant à réduire le nombre d’écoles de héros, le sort de la faculté dépend de sombres archives qui demeurent introuvables. Chance, Xiong Mao et Ombre vont alors se lancer à la recherche des origines de l’université et seront bientôt confrontés à la quête de leur propre identité ». Je suis complètement fan de ce tome, qui confirme ce que je pensais déjà en lisant les précédents : la série va en s’améliorant, les intrigues se complexifient, les personnages sont de plus en plus fouillés et nuancés, et les clins d’oeil à la culture pop’ foisonnent de tous les côtés (le Dude, quoi <3 ). Et le cliff’ de fin m’a fait trépigner pour avoir la suite, ahah. Note : 17/20.

Eric, Terry Pratchett : on revisite (et on lui défonce un peu la gueule au passage, comme il se doit) le mythe de Faust, incarné ici par Eric, apprenti démonologue boutonneux de treize ans et demi et visiblement très travaillé par ses hormones. Normal quoi, tout le monde invoque des démons au petit déjeuner pour trouver quelqu’un à mettre dans son lit (bon, il veut aussi dominer le monde, mais ça j’ai envie de dire que ça vient dans le package). Il y a Rincevent et le Bagage, la Mort, le Créateur, l’Enfer, un boa à plumes, des démons bureaucrates, l’Iliade et l’Odyssée, de la mécanique quantique, bref c’est le bordel et c’est jouissif, comme d’habitude. Note : 16/20.

Cette semaine, je lis :

Je pense entamer Mordre le bouclier, la suite de Chien du heaume, de Justine Niogret, qui sauf accident devrait beaucoup me plaire. Comme il n’est pas très long je pense pouvoir le terminer cette semaine, mais j’ignore encore avec quoi je vais enchaîner ensuite.

Je te laisse, je vais me jeter sur le dernier GoT.

——————–

Humeur du jour : vaseuse.

État du Neurone : embrumé.

État du Poual : plat.

Coup(s) de gueule du moment : c’est dingue comme certaines personnes donneraient envie à Ghandi himself d’être physiquement violent.

Coup(s) de cœur du moment : pff, non, j’vois pas. Laisse-moi y réfléchir.

Dans les z’yeux : et voilà, je me suis enfin décidée à terminer Fringe. C’était trop triste, et c’était trop bien, et j’ai pleuré comme une débile à la fin. Maintenant va falloir faire pareil avec Being Human, ahah -_-‘. Sinon, le dernier DW était à la fois drôle et creepy et triste et c’était chouette.

Dans les z’oreilles : IAMX – Animal Impulses (probablement un des meilleurs titres du dernier album à mon avis).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s