Le récap’ de la semaine #7

Publié: 21 avril 2013 dans ...Quoi de neuf ?, Je suis maladeuuuh, complètement maladeuuuh, Ma vie (ma Lose, mon poisson rouge)

Un post featuring : de la nolifitude, du loutrage, des petites victoires et des grosses prises de tête.

Mon chihuahua du Vénézuéla, je dois bien avouer que cette semaine, je n’ai quasiment rien foutu. Grosse baisse de régime, que ce soit sur le plan physique ou intellectuel. C’pas brillant, et ça m’a rappelé, s’il en était besoin, qu’être malade, c’est vraiment pas drôle des fois. Même pas envie de sortir, pour te dire à quel point c’était la Lose.

Lundi : je suis allée chez ma femme, qui m’a obligeamment prêté son imprimante pour que je puisse envoyer tout un tas de paperasse, notamment à ma (plus vraiment) nouvelle sécu. Andro était là aussi, et comme elle a un peu fait une razzia la semaine dernière chez Manga Distrib, du coup on a passé quasiment toute la soirée à se faire un revival Cat’s eyes. Et c’était kewl (cela dit, avec les années de recul, je me demande quand même vraiment à quoi tournaient les doubleurs, parce que ça a l’air très rigolo comme drogue).

Mardi : j’ai passé trois plombes au téléphone pour prendre rendez-vous à l’hôpital (pour enfin faire poser ce putain de stérilet – attention instant glamour, je crois que j’ai jamais été aussi heureuse de voir mes règles arriver, surtout que ces connasses avaient 15 jours de retard >_< ). La joie des systèmes informatiques qui plantent…

Mercredi : ma nouvelle femme de ménage est arrivée (et mon appart est enfin vraiment propre), j’ai réussi à prendre rendez-vous avec l’hôpital, mais sinon j’ai strictement rien glandé de ma journée (à part me prendre la tête, groupiser sur les vieux DA de mon enfance et écouter le dernier IAMX, qui est finalement plutôt pas mal du tout, même si vraiment très…calme comparé aux premiers albums).

Jeudi : je suis allée récupérer ma femme chez le tatoueur (c’est bô, ça prend forme, tout ça), et j’en ai profité pour prendre un rendez-vous retouches et relancer mon tatoueur sur le projet que je lui avais soumis le mois dernier. Puis on est allées prendre du take-away libanais et s’écrouler comme des larves chez elle devant Miami ink en attendant Andro qui devait squatter pour la nuit (enchaîner fermeture et ouverture avec à peine 8h de repos entre les deux ? un concept tout à fait acceptable dans la boutique où elle bosse…).

Vendredi : je suis allée à l’hôpital et j’en suis ressortie, enfin, avec mon stérilet (celui là-même que j’attendais depuis des années). Du coup, en rentrant chez moi, je me sentais un peu comme ça :

J’ai aussi reçu la régul’ des charges de mon immeuble, et ça pique. Fort. Pour le coup, un an et demi de rappel d’eau chaude, ça fait mal au cul. Je crois qu’au mois de juin je vais me nourrir exclusivement de pâtes. C’est bien, ça va me rappeler des souvenirs de l’époque où je bouffais pas à ma faim pour cause de manque de thunes, ahah -_-‘.

Samedi : on a vaguement hésité à sortir picoler avec ma femme, mais Andro était crevée, elle était crevée, son mec était crevé, et j’étais crevée (bref, on était tous dans un état pas très reluisant), de base, c’était mal barré. Du coup on a loutré chacune dans son coin, j’en ai profité pour lire les BD que je lui avais empruntées et continuer ma mise à jour sur Fringe, le tout avec un chat sur les genoux pour faire bouillotte, et du thé à la vanille. Ah si, je me suis encore pris la tête bien comme il faut. Une journée très productive, quoi.

Aujourd’hui, comme le rienfoutisme c’est le bien, j’ai continué sur ma lancée en mode autiste/malade/laissez-moi-au-fond-de-mon-lit-avec-mes-livres-et-mes-chats. Si j’avais pas dû sortir pour me ravitailler en clopes (ah, la joie des tabacs ouverts le dimanche), je crois sincèrement que j’aurais pas vu le jour. Et ça aurait été dommage, parce que Paris un dimanche après-midi ensoleillé, c’est quand même chouette.

Je te laisse, je vais me jeter sauvagement sur le dernier DW.

——————–

Humeur du jour : je devrais peut-être essayer le yoga, on sait jamais, je m’énerverais sans doute moins pour des conneries, va savoir.

État du Neurone : enroué.

État du Poual : poney.

Coup(s) de gueule du moment : mon compte en banque anorexique, mon téléphone qui continue de faire des siennes (je n’ai toujours ni la 3G, ni les mms, NORMAL). Ah oui, et apparemment je me ferais sauter par tout ce qui bouge – remarque, si c’était le cas, au moins ça voudrait dire que j’ai une vie sexuelle.

Coup(s) de cœur du moment : ma gynéco, ma femme de ménage.

Nouveaux-thés (et la bouffe qui va avec) : un très bon Ceylan à la vanille trouvé dans l’Envouthé de ce mois-ci.

Lecture(s) instructive(s) (ou pas) : pffiou…je crois que ça va être encore plus moisi que la semaine dernière (cerveau, réveille-toi >_< ). Enfin, au moins j’ai terminé mon Pratchett et j’ai lu deux BD, c’est déjà ça.

Dans les z’yeux : Fringe, donc. J’arrive à la fin de la série, et je veux pas que ça s’arrête…Et sinon, j’hésite à me lancer dans Mr Selfridge, qui a l’air de ressembler un peu à The Paradise (ce qui est bien, parce que j’attends la saison 2 avec impatience). Ça ne fera que me retarder encore un peu plus dans mes séries déjà en cours, mais je commence à avoir l’habitude, hein.

Dans les z’oreilles : Siouxsie and the Banshees – The Passenger (pour sautiller partout avec un grand sourire débile – c’est personnellement le genre de truc qui a le don de me rendre le sourire quasi-instantanément).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
commentaires
  1. Zazaone dit :

    Si tu as aimé Paradise, lance toi avec élan (ou caribou) sur Mr Selfridge. Tu auras l’autre point de vue nuancé, celui du patron. En plus, quelques portraits de femmes pas si potiche que ça pour l’époque.
    Mais la fin de saison est très frustrante (série pas finie) et on a envie de tourner l’écran de l’ordi comme une page pour lire la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s