Un post featuring : Jane Lane, des jeux à boire, des jeux tout court, du loutrage intensif.

Mon pangolin pyrénéen, c’est avec l’énergie et la motivation d’un bulot neurasthénique que je t’écris ce billet. Franchement, c’est bien parce que je t’aime et que je sais que tu ne t’en remettras pas si jamais je manque à mes devoirs (ahah). C’est parti pour un résumé de mes passionnantes aventures.

De lundi à jeudi, comme tu le sais, je suis rentrée dans une phase d’autisme social, durant laquelle je me suis contentée de mater des séries en mode automatique, me regarder le nombril en mode emo, me faire martyriser par ma kiné (elle trouve que comme mes progrès sont assez spectaculaires, elle peut pousser le bouchon un peu trop loin dans Maurice), et faire des démarches administratives chiantes – genre refaire toute ma paperasse sécu, puisque j’ai fini par apprendre que si le traitement de mon dossier prenait autant de temps, c’est tout simplement que la CNAM ne l’a pas transféré à ma nouvelle caisse. J’ai également enfin réussi à trouver un organisme qui acceptait de m’envoyer une aide ménagère aux conditions que je demandais, et qui peut être prise en charge financièrement par la sécu (moyennant encore plus de démarches administratives mais ça on s’en serait douté). Un début de semaine plutôt laborieux quoi, ponctué de tout un tas de petites et grandes contrariétés.

Vendredi : mon médecin m’a obligeamment re-rempli ma déclaration de médecin traitant, ma prise en charge à 100%, et mon certificat médical. C’était aussi le premier anniversaire des Caves, je savais donc que je n’allais pas terminer la soirée très sobre (soyons lucide). J’avais un peu moins prévu de finir la nuit en faisant des jeux à boire débiles (pléonasme) avec des gens que je ne connaissais pas (pour une bonne moitié d’entre eux), ni de rentrer chez moi à 7h30 du matin en étant torchée comme une Polonaise. Mais c’était kewl et j’ai bien rigolé.

On sait tou-t-e-s que c’est faux, bien sûr.

Samedi : je me suis réveillée une première fois à midi avec un mal de crâne de compétition qui m’a forcée à me lever pour me réhydrater et prendre deux aspirines. Je me suis réveillée une deuxième fois à 15h30, sans mal de crâne mais avec la gorge tellement enrouée que j’ai désormais la voix de Jane Lane dans Daria. À temps malgré tout pour avoir Andro au téléphone et lui passer une commande chez Manga Distrib. À temps aussi pour mettre à jour mon blog et me jeter sous la douche avant qu’elle arrive chez moi (une synchro au top : elle a sonné à ma porte à la seconde où je sortais de la salle de bain, magique). On a passé l’après-midi à loutrer ensemble, puis la soirée à loutrer chacune chez soi. De toute façon j’étais tellement vaseuse que la seule chose dont j’ai été capable, ça a été de commander à bouffer sur Alloresto et de m’abrutir devant The Voice (les lendemains de cuite sont toujours un peu laborieux, n’est-ce pas).

Aujourd’hui, ma paresse naturelle m’aurait bien dictée de rester au lit à bouquiner, mais à la place je suis allée bruncher avec Myrhyn au Divan à Bastille, puis ensuite je suis rentrée chez moi pour une partie de Scion. Une fin de semaine bien remplie, comme tu peux le constater.

Je te laisse, je vais tenter de trouver de la matière pour le lundi librairie de demain.

——————–

Humeur du jour : enrouée.

État du Neurone : élimine encore l’alcool.

État du Poual : bobtail.

Coup(s) de gueule du moment : ma facture EDF. Les gens qui crachent sur le dos de mes potes.

Coup(s) de cœur du moment : mais on dirait bien que ça y est, c’est enfin le printemps !

Nouveaux-thés (et la bouffe qui va avec) : je pense qu’avec ma voix, c’est plus du thé au miel qu’il va me falloir, mais du miel au thé.

Lecture(s) instructive(s) (ou pas) : c’est à dire que j’ai plutôt intérêt à lire la suite des Bride stories qu’Andro m’a gentiment apportée hier si je veux poster un lundi librairie avec plus d’un bouquin dedans…

Dans les z’yeux : rattrapé mon retard sur Castle et Grimm, on va attaquer la dernière ligne droite de Fringe. Ah oui, et le dernier Glee était franchement le meilleur épisode que j’aie vu depuis au moins une saison et demi (pas difficile, tu me diras).

Dans les z’oreilles : Nina Simone – Feeling good (de circonstance).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s