Un post featuring : une rupture, de la picole, des copains, et le Salon du livre.

Mon pingouin du Groenland, autant te le dire tout de suite, la semaine a été carrément éprouvante, que ce soit moralement ou physiquement. Je sais que je suis une warrior, mais là quand même, il va sérieusement falloir songer à recharger les batteries et arrêter un peu de croire que je suis une minette de 20 piges qui pète la santé.

Lundi : j’ai rompu avec mon désormais ex-boyfriend (reste à savoir si je peux encore l’appeler MJ-sensei, l’avenir nous le dira). Ça a été très dur pour tous les deux, mais je pense malgré tout avoir pris la juste décision (même si j’ai encore des relents de « mandieu qu’ai-je fait, j’ai 33 ans, je suis réfractaire à l’engagement, j’ai une SEP et je peux pas avoir d’enfants, plus personne ne voudra de moi et je me suis condamnée toute seule à une éternité de solitude ») (oui, j’aime bien tourner le couteau dans la plaie).

Mardi : du coup, je suis allée manger de la junk-food et picoler avec ma femme et son mec. Le gérant de mon bar préféré a essayé de m’assommer à coup d’alcool à 70°, mais ça a pas trop marché, à part me filer mal au crâne.

Mercredi : du coup, je suis allée picoler avec le Gritche. Mais mon bar préféré était blindé, alors on est pas restés longtemps et on a décidé d’aller manger du take-away libanais et d’écouter du gros rap sur le chemin du retour (après il a décidé de troller mon wall Facebook avec des clips infâmes mélangeant new-wave et country en allemand) (oui, je sais, j’ai des amis qui ont un sens de l’humour particulier).

Jeudi : mon pote Arch m’a permis de troller le Gritche en retour avec un truc parfaitement ignoble qui est en passe devenir un running gag au sein de la Taupinière (ma femme le fredonne même en faisant sa vaisselle, l’heure est grave) (à voir plus bas dans le post si le cœur t’en dit). J’ai passé la soirée chez ma femme puis récupéré Mab chez moi, venue faire une surprise à Andro pour le week-end. On a évidemment piapiaté jusqu’à 5h du mat’ parce que cette fille a toujours des trucs hyper intéressants à raconter.

Vendredi : on a encore passé la soirée chez ma femme avec Mab, pendant qu’Andro se galérait malheureusement au boulot. Ça a parlé connexions neuronales, véganisme, intersexualité, gender studies, levrette claquée et statistiques sociologiques, une soirée normale chez la Taupinière quoi.

Samedi : je me suis levée aux aurores (non je n’exagère pas du tout, c’est faux) pour aller au Salon du livre avec la Taupinière. J’en suis repartie avec un butin un peu plus raisonnable que l’année dernière (4 BD et 4 livres, dont 5 dédicaces), une haine profonde pour le genre humain (bordel, les gens en troupeau >_<) et des douleurs qui ne manqueront pas de tourner à la courbature de l’enfer. L’orgie de bouffe japonaise qui a suivi pour s’en remettre n’était vraiment pas de trop.

Aujourd’hui j’aurais pu dormir 10 heures mais un marchand de tapis a sonné chez moi atrocement tôt le matin. Je pense qu’il s’est pris ma porte dans la gueule. J’ai été tagguée par Mélanie Fazi sur Facebook, donc il va falloir que je réfléchisse à son tag (encore une fois musical, décidément), et j’ai préféré ne pas allumer ma télé sous peine d’être prise de nausée en voyant les images de « manif’ pour tous » (manif’ de la honte, comme dirait mon cher papa). Puis l’Ex est venu récupérer ses affaires. Ça s’est bien passé, pour autant que ce genre de choses puissent bien se passer. C’était à la fois nostalgique, un peu drôle parfois et très triste. Je sais malgré tout que quoi qu’il se passe à l’avenir on restera proches et j’espère qu’il en ressortira du positif au final, d’une manière ou d’une autre.

Bref, Mab est désormais rentrée dans le Nord, j’ai couru toute la semaine, j’ai dormi une moyenne de moins de 6 heures par nuit, et je suis épuisée, physiquement et moralement. Tout ça pour dire que le lundi librairie de demain va encore être tout moisi, t’es prévenu-e.

Je te laisse, je retourne faire l’ermite sous mes couvertures avec mes chats.

——————–

Humeur du jour : triste.

État du Neurone : à plat.

État du Poual : aussi.

Coup(s) de gueule du moment :

Coup(s) de cœur du moment : les auteurs que j’ai vus en dédicace au Salon, tous adorables.

Trucs de greluche : ce qui est chouette avec Wishtrend, c’est que quand t’achètes une malheureuse babiole, t’as trouze mille échantillons offerts avec. Magique.

Nouveaux-thés (et la bouffe qui va avec) : j’ai littéralement dépouillé la Thé box Bollywood, il doit rester trois sachets qui se battent en duel. Du coup j’ai à peine goûté à l’Envouthé, dis-donc.

Lecture(s) instructive(s) (ou pas) : de la BD, notamment l’adaptation de La voie du sabre, un roman de Thomas Day que j’ai beaucoup aimé.

Dans les z’yeux : je suis tellement fatiguée que je loutre avec conviction en regardant le replay de The Voice (oui, je sais).

Dans les z’oreilles : bon alors je te préviens, le clip est ridicule, et les paroles sont interdites aux moins de 18 ans (non mais sans déconner hein). Mais je ricane comme une hyène à chaque fois que je l’entends, alors voici notre nouveau running gag du moment : Adam Bomb – Je t’aime.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s