Un post éhontément pompé sur celui de…plein de blogueur-ses, en fait, featuring : LA MUSIQUE.

Il s’agit d’un tag qui traîne un peu partout sur la blogo. La dernière fois que je l’ai croisé, c’était chez Arsinoé. Comme elle, j’ai pas été tagguée, mais j’ai trouvé l’idée sympa, et comme de toute façon je t’abreuve de mes merveilleux goûts musicaux quasiment à chaque post, il n’y a pas de raison pour que je ne moutonne pas un peu, après tout, c’est pour la bonne cause.

(je ne suis pas responsable des saignements de tympans que la lecture de ce billet pourrait occasionner, toussa)

Une chanson qui me booste à fond

Généralement, n’importe quel titre de Prodigy me met au taquet en deux secondes. Ou n’importe quelle version de The Passenger (surtout celle de Siouxsie et celle d’Iggy Pop). Mais la chanson qui me file la banane, la pêche et tout le panier de fruits avec, c’est This charming man de The Smiths.

Sérieusement, c’est le genre de truc qui me fait sautiller du Neurone et sourire comme une débile, ne me demande pas pourquoi, j’en sais rien, mais ça marche.

Une chanson que j’écoute quand je déprime

Il y a beaucoup de trucs que j’écoute quand je déprime, notamment The Cure et Joy Division qui font partie de mon panthéon personnel depuis que je suis gamine (corbac forever et tout ça). Mais la quintessence de toute la déprime du monde se trouve pour moi dans Hunter, de Have a nice life, groupe trop peu connu à mon goût et qui mérite pourtant de l’être beaucoup plus que ça.

C’est pas magnifique, sérieusement ? Dommage qu’il n’y ait pas de clip officiel ou de vidéo live digne de ce nom.

Une chanson qui me rappelle un ex

C’est pas vraiment un ex, puisqu’on n’a jamais été officiellement ensemble (appelons-le Voldemort, même si dans l’histoire la méchante c’est plutôt moi, en fait). Du coup, la chanson qui me fait le plus penser à lui, c’est This is not a love song, de PIL, sur laquelle j’ai beaucoup dansé avec lui (logique, une non-chanson d’amour pour une non-histoire d’amour).

J’aurais pu faire plus léger et te parler d’un autre ex (qui est surtout un de mes plus vieux potes, maintenant) qui m’a séduite en m’offrant tous ses vieux albums des Bérus (et qui a fait la même chose pour séduire sa copine actuelle, parce qu’il manque cruellement d’originalité, ahah) (ça nous a beaucoup fait marrer toutes les deux), mais bon c’est moins classe.

Une chanson qui me sert de réveil

En ce moment j’ai pas de chanson pour me réveiller, vu que j’utilise assez peu mon réveil (l’un des rares avantages à être en arrêt maladie pour une durée indéterminée). Fut un temps, c’était What you know de Two Door Cinema Club, ou Hummer de Foals, des trucs bien punchy pour te filer la patate. Mais plutôt que d’un truc pour te tirer du lit le matin, je préfère te parler de la chanson parfaite pour y rester et se réveiller en douceur, une chanson qui sent les dimanche pluvieux sous la couette et les après-midi à paresser au lit : The same deep water as you, de The Cure.

(bon, la vidéo est moche, mais je voulais la version de l’album et il n’y a pas de clip officiel)

Une chanson que j’aurais aimé créer

Euh, déjà, deux ou trois albums de The Cure, j’aurais bien aimé (genre Pornography ou Disintegration, pour commencer). La discographie intégrale de Joy Division aussi, l’album Songs of faith and devotion de Depeche Mode, l’album Boys for Pele de Tori Amos, et j’en oublie sûrement plein d’autres. Choisir une seule chanson c’est über-compliqué quand on baigne dans la musique depuis qu’on est en couches-culottes. Malgré tout, je pense que j’aurais adoré écrire These precious things de Tori Amos.

Just. Fucking. Perfect.

Une chanson écrite pour moi

Ah. En fait, il y en a trois, et je suis incapable de choisir, parce que chacune a une signification particulière pour moi et correspond à différents moments de ma vie. Ma Sainte Trinité personnelle : Atmosphere de Joy Division, The Figurehead de The Cure, et Home de Depeche Mode.

(non mais sinon en vrai je suis pas dépressive hein)

Une chanson dont la voix me colle des frissons

Là non plus, c’est pas facile, sachant qu’en plus je suis une mauviette qui pleure lors de la plupart des concerts de ses artistes préférés. Rien que vendredi dernier j’ai versé ma larmichette sur Pagan Poetry de Björk, alors bon. Ajoute à ça le fait que je suis sensible à des voix pas forcément parfaites ou puissantes, et ça devient vite la merde. Cela dit, celle qui me fait me liquéfier à chaque putain d’écoute, c’est Cosmic Love de Florence and the Machine.

Et je te dis même pas en live la claque qu’elle me file à chaque fois…

Une chanson que j’écoute quand tout se ligue contre moi

Tu ne le sais peut-être pas, mais en moi sommeille l’âme d’une casse-couille énervée par tout un tas de trucs (oui bon, je pense qu’en vrai tu le sais, mais c’est pour l’intro, tu vois). Et comme j’ai déjà dû te le dire, quand je suis énervée ou malheureuse, j’ai tendance à cultiver l’humeur de dogue allemand jusqu’au bout (Frangine appelle ça « la spirale connasse », on est un peu des spécialistes, mais on se soigne). Du coup quand j’ai bien la haine et que rien ne va, je me mets un petit Béru histoire de pouvoir évacuer ma rage, genre Vivre libre ou mourir.

Putain, rien que de l’écouter je sens l’inner punkette qui se réveille, genre carrément le réflexe pavlovien.

Une chanson que je déteste mais qui me reste en tête

J’ai tendance à très peu écouter la radio, du coup j’évite beaucoup de choses désagréables. Malgré tout, je n’ai malheureusement pas pu échapper à Call me maybe de Carly Rae Jepsen. Ce truc s’infiltre partout et te reste englué dans le cerveau pendant des semaines, sans déconner. Du coup, pour que ça passe mieux, je te mets la version Chatroulette, au moins ça a des chances de te faire marrer.

Ne me remercie pas, ça me fait plaisir.

Une chanson qui me rappelle mon enfance

Je pourrais te ressortir les Stones, les Clash, Bob Marley et pleiiiiiin d’autres classiques qui m’ont bercée depuis toute petite (mes parents sont trop des rockers). Mais celle qui a le plus marqué mon enfance, c’est Anne Sylvestre avec ses Fabulettes. La chanson dont je me souviens le mieux et qui me rendait toujours trop triste, c’est celle qui parlait d’un orme qui était en train de mourir, mais je l’ai pas trouvée sur Youtube. Du coup je te propose ma deuxième préférée, la Berceuse pour rêver, parce que mine de rien, c’est un très joli message qu’elle fait passer.

Une chanson dont le message me touche

Eh mais putain, en fait c’est super dur comme question. Y en a plein des chansons dont le message me touche. Comme People are people de Depeche Mode par exemple, ou Free Nelson Mandela de The Specials, Porcherie des Béruriers Noirs, et probablement une bonne dizaine d’autres. Cela dit, en y réfléchissant bien, la chanson dont le message me touche le plus est forcément celle dont le message me concerne le plus : Tori Amos a écrit énormément de titres dans lesquels je me reconnais, et malheureusement, Me and a gun en fait partie.

Voilà voilà, j’ai bien plombé l’ambiance. Comme je m’en veux un peu, j’ai décidé de te rajouter un petit bonus, histoire d’alléger un peu l’atmosphère.

Une chanson sur laquelle je ne peux pas m’empêcher de danser

Tu commences à le savoir, quand il s’agit de shaker mon booty, je suis super open, même sur des trucs qui pourraient paraître un peu impraticables aux oreilles non habituées (c’est pas un jugement de valeur, mais l’electro-medieval chelou ou la dark-wave dépressive c’est pas forcément évident quand on a jamais foutu les pieds en soirée goth). Mais je te jure qu’on peut danser là-dessus, pour de vrai : It’s obvious de The Au Pairs (attention, la vidéo est pas trop safe for work). La rythmique, la ligne de basse parfaite, tout y est, d’ailleurs j’aime tellement cette chanson que j’en ai fait ma sonnerie de portable.

Allez, cette fois c’est vraiment terminé. Et si jamais l’envie te prend de faire un post similaire, ou de proposer un autre thème, n’hésite pas à partager.

Je te laisse, j’ai kiné, BD et Vampire aujourd’hui.

——————–

Humeur du jour : bon, la crève ça commence à bien faire.

État du Neurone : regrette de ne plus supporter la codéine (les maux de tête aussi ça commence à bien faire).

État du Poual : euh…

Coup(s) de gueule du moment : sommeil anarchique. Du coup j’ai loupé Madness, juste parce que je suis à la ramasse.

Coup(s) de cœur du moment : pas un soir de libre cette semaine ; je vais finir sur les rotules mais ça va être cool.

Trucs de greluche : comme je suis faible, j’ai craqué et j’ai commandé l’Appletox et le Tomatox de Tony Moly. Victime de la société de consommation, tout ça.

Lecture(s) instructive(s) (ou pas) : Chimères, une anthologie cryptozoologique et fantastique de chez L’Oxymore. J’ai lu que la première nouvelle, de Léa Silhol, mais ça promet d’être pas mal du tout.

Dans les z’yeux : l’ennui avec Miami Ink, c’est que ça me donne encore plus envie d’être tatouée de partout.

Dans les z’oreilles : oui non, ça va aller, là.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
commentaires
  1. Mab dit :

    La berceuse ♥ (j’a-do-re cte chanson)

    Je te piquerais bien le meme pour le faire son mon lj, tiens (faut bien que je me trouve des prétextes pour ne pas bosser, en cette oiseuse journée de perturbations météo)

    • Myschka dit :

      Ouiii, Anne Sylvestre forever <3

      Mais fais donc, fais donc, je suis toujours curieuse de découvrir des nouveaux trucs !

      • Mab dit :

        T’as un compte là bas ? Parce que mon lj est en friends only ^^; (au pire, je te ferais un c/c sur Fb ou ici)

  2. Myschka dit :

    Mab : oui, j’ai un compte, que je n’utilise plus depuis des années mais qui doit être encore actif. Mais j’ai pas le lien de ton lj.

  3. Myrhyn dit :

    Merci de m’avoir fait découvert ‘These Precious Things’ : j’adore !!! :D

    • Myschka dit :

      Tori Amos est une artiste que j’adore et These precious things une de ses plus belles chansons (et la puissance du texte…). Je suis ravie d’avoir pu te faire découvrir ça !

  4. Mince, je tombe sur ton article pendant que je suis au taf (en pause, quand même…) mais je peux pas écouter ^^
    Je reviens plus tard, mais t’es quand même très cold wave !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s