C’est lundi, que lisez-vous ? #14

Publié: 17 décembre 2012 dans ...Quoi de neuf ?, Des fois, j'ai des opinions, Je suis une lectrice compulsive, Ma vie (ma Lose, mon poisson rouge)

Un post featuring : les livres de la semaine (enfin !), des kilomètres à pied, du foutage de gueule, du cinéma, du craquage de slip.

Ami-e lecteur-trice, j’ai passé une fin de semaine plutôt éprouvante, et je ne te cache pas que je suis complètement à la ramasse. Je m’excuse d’avance si ce billet est complètement décousu, mets ça sur le compte de la fatigue.

Vendredi le VDG m’a fait passer une journée proprement cauchemardesque, je t’en reparle dans le coup de gueule du moment, tu verras c’était épique.

Samedi j’ai comaté comme une grosse larve après 10h de sommeil bien mérité, en me traînant lamentablement entre mon canapé et mon bureau. Tout ce que j’ai pu faire c’est lire un bouquin et regarder le dernier épisode de Glee, pour te dire à quel point c’était la déchéance physique.

Dimanche en revanche j’étais carrément au taquet (preuve que je commence peut-être à récupérer un peu mieux – enfin, j’hyperbole un chouïa mais je préfère être optimiste) et j’ai enchaîné la manif’ en faveur du mariage pour tous avec Brian, le marché de Nowel aux Caves (où le boyfriend a littéralement craqué son slip), puis enfin Skyfall au ciné.

Autant te dire que tout à l’heure, la kiné va un peu tirer la gueule en constatant mes courbatures.

Mais trêve de bavardages, passons aux livres de la semaine : cette fois-ci, j’ai un peu plus de matière à te proposer !

La semaine dernière, j’ai lu :

Le passage de la nuit, Haruki Murakami : rien à dire, c’est beau, poétique, onirique, philosophique, un peu fantastique et un poil désespéré, comme tous les Murakami (que veux-tu, je suis fan). Note : 16/20.

Flibustière !, Johan Héliot : « 1797 Aristide Dumas embarque à La Rochelle avec sa femme et sa fille à destination des Caraïbes. Peu avant leur arrivée, sa femme meurt en mettant au monde un garçon, et leur navire, La Destinée, est abordé par un corsaire. Le destin d’Alexia est scellé. À douze ans, déguisée en garçon, elle rejoint la communauté des frères Lafitte, célèbres flibustiers établis à l’embouchure du Mississipi, pour garantir sa survie et celle de son jeune frère… » Bon, c’est très clairement un bouquin jeunesse, mais il est passionnant (beaucoup de détails historiques, un peu didactique mais énormément d’action, une héroïne attachante et débrouillarde) et se lit excessivement vite. Je suis ravie qu’il s’agisse d’une série car la fin m’a laissée un peu frustrée de ne pas savoir ce qui allait se passer pour Alexia et sa famille. Big up en outre pour l’hommage à Alexandre Dumas. Je conseille ce bouquin à absolument tout le monde (pour les gamins, ça dépend de leur maturité, il paraît que c’est conseillé plutôt à partir de 10 ans, mais c’est le genre de trucs que je lisais déjà à 8 ans et je considère pas avoir été particulièrement aware) (bon, peut-être un peu plus que le Kevin de base), pour peu que la flibuste, l’action et l’histoire t’intéressent un minimum. Note : 16/20.

J’ai continué :

Faërie, Raymond Feist : je suis presque à la fin de ce pavé interminable. Je sais pas, ça devait pas être le bon moment pour le lire, parce que techniquement je ne devrais pas lutter à ce point. Surtout que dans l’absolu, ce bouquin me plaît.

J’ai commencé :

Le rire de Zorro, Martin Winckler : très très intéressant. Une étude de l’influence du personnage de Zorro dans la culture populaire occidentale (comics, séries télé et films de super-héros notamment). Bien écrit, plaisant à lire et fourmillant d’informations sans pour autant devenir encyclopédique-chiant, on y apprend beaucoup de choses. J’en suis à un peu plus de la moitié (je le lis au compte-goutte, c’est un livre plutôt court) et j’aime beaucoup.

Cette semaine, je lis :

J’espère pouvoir terminer Faërie (parce que là ça commence à bien faire), je pense finir sans trop de souci Le rire de Zorro, et je compte entamer Yellow Submarine n° 128 – Londres, ville de l’imaginaire, fanzine un peu hybride entre guide et recueil de nouvelles, que m’a prêté Mi cette semaine et qui a l’air plutôt inspirant. Ce sera déjà pas mal, sachant que j’ai un peu trop tiré sur la corde ce week-end, et que je prévois encore un peu de marche mardi pour l’expo sur le thé au musée Guimet, je risque d’être moyen fraîche et dispose pour la lecture.

Allez, je te laisse, j’ai kiné.

——————–

Humeur du jour : sereine.

État du Neurone : courbatu.

État du Poual : aussi.

Coup(s) de gueule du moment : ah, le VDG…comment te dire ? Me coller une consultation neuro à 8h30 du matin, bon. Me faire recevoir par Neuro bien-aimé à 9h15, Neuro qui s’eclipse plusieurs fois durant la consultation pour des urgences, puis qui me dit que franchement me voir le matin ça l’arrange pas (je te rassure monsieur, moi non plus ça m’arrange pas, on m’a pas laissé le choix, tu pouvais aussi décider me venir me voir dans ma chambre dans l’après-midi, c’est un peu toi qui décides à la base), j’ai déjà trouvé que c’était d’un comique un peu opaque. Je m’étais consolée en me disant que puisqu’on me faisait venir tôt, la perfusion allait passer tôt aussi. Ou pas : 14h30…parce qu’on avait oublié de valider le protocole \o/ Ajoute à ça une première infirmière qui fait passer la perf en dehors de la veine (« oh, c’est pas bon, votre bras commence à gonfler »…ok, t’es super rassurante comme meuf) ; puis une seconde qui me perfuse dans mon bras tatoué et qui en me retirant la perf fait sauter le cathéter et gicler du sang partout. Glamour toujours. Et je te passe les détails du repas (mais le poisson pané bouilli, c’est concept). Bref : une bonne journée. (en plus je suis fauchée – heureusement que je suis payée en avance ce mois-ci !)

Coup(s) de cœur du moment : heureusement, ce week-end et surtout ce dimanche, j’ai un peu rattrapé la Lose de vendredi. Une agréable manif’ (ça faisait vraiment chaud au cœur de voir des familles, homo et hétéros, des petits vieux, des jeunes, et tout ça dans la bonne humeur), des tonnes de bonnes choses achetées aux Caves, un chouette ciné. Et mon tatouage continue de bien cicatriser.

Dans les z’yeux : donc, Skyfall. Je suis pas über-fan des James Bond en général, et j’ai tendance à penser que Daniel Craig ressemble plus à un tueur du KGB qu’à un espion anglais et flegmatique, mais celui-là, j’ai franchement beaucoup aimé. Si tu ne l’as pas encore vu, je te conseille d’y aller, j’ai passé un très bon moment.

Dans les z’oreilles : IAMX – The Unified Field. J’avoue que pour le moment je ne sais pas trop quoi penser de ce nouveau single, je m’étais habituée à des choses un peu plus…brutes ?

Publicités
commentaires
  1. ChrisTais dit :

    Pendant les mêmes vacances dont je parlais précédemment (je me suis fait une orgie de films) je suis aussi allée voir Skyfall aussi.
    J’ai bien apprécié ce film ( et sa BO d’ailleurs). J’ai trouvé cet opus moins grandiloquent que tous les précédents. Les morceaux de bravoure (les cascades) étaient moins nombreux et ça ne m’a pas déplu.
    Par contre j’ai bien rigolé. La presse française s’est gargarisée de la présence d’une actrice française (donc) alors que si on la voit 20 mn à tout casser dans le film, c’est le bout du monde.

    • Myschka dit :

      J’ai pas du tout lu ce qui s’est écrit sur Skyfall dans la presse. De toute façon pour moi la vraie James Bond girl du film, c’est M (à la limite, c’est elle aussi le vrai perso principal, et c’est aussi pour ça que j’ai aimé le film).

  2. ChrisTais dit :

    Cette fois ils ont moins joué sur le glamour oui et M va ma manquer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s