Un post avec dedans : un point SEP, le bouquin de la semaine (et quel bouquin !), un anime qu’il est bien, et du JDR.

Comme je te le disais hier, je craignais de ne pas pouvoir faire de lundi lecture cette semaine. J’ai malgré tout réussi à terminer un bouquin, ce sera donc léger, mais enfin j’ai quand même des trucs à raconter.

Avant de te parler du merveilleux livre que j’ai réussi à lire, un point SEP : c’est normalement cette semaine que mes généralistes doivent s’accorder sur mon cas (la dernière fois que je suis passée à leur cabinet ils hésitaient encore entre me passer en incapacité totale ou juste en arrêt longue durée, autant te dire que je préférerais la seconde option), et donc que je devrai quoi qu’il arrive relancer Neuro (qui ne m’a pas rappelée évidemment – j’espère qu’il a au moins rappelé ma généraliste et discuté avec le médecin de l’HMJ).

En attendant, j’ai fait ma première séance de rééducation aujourd’hui. Je suis censée en faire au moins deux par semaine pendant deux mois, du coup pour cette première séance, ma kiné a testé l’étendue des dégâts : laisse-moi te dire que je ne m’attendais pas à ce que ce soit si moche. J’ai été franchement horrifiée de constater la différence énorme de force musculaire entre mes deux jambes. Je veux dire, c’est une chose d’avoir mal quand je marche, mais je ne m’étais pas rendue compte que je surcompensais à ce point les faiblesses de ma jambe gauche. Honnêtement, me voir au pied du mur comme ça, ça m’a un peu donné envie de pleurer. Un point positif cependant : mes muscles ne sont pas trop raides, et j’ai appris que mes paresthésies pourraient s’améliorer avec les massages (et là je me demande pourquoi, putain, on ne m’a jamais parlé de cette possibilité…je veux dire, c’est pas comme si ça faisait 9 ans que j’en chiais avec ça – oh, wait…).

Bref, je vais en baver, mais il y a de bons espoirs de voir une amélioration, alors c’est pour la bonne cause.

Sur ce, passons si tu veux bien à mes lectures.

La semaine dernière, j’ai lu :

Mémoires d’un maître faussaire, de William Haeney : comme je te le disais la semaine dernière, j’ai acheté cet e-book en grande partie parce qu’il a été traduit par Mélanie Fazi (bon, si le résumé m’avait paru inintéressant je ne l’aurais peut-être pas pris non plus). Et je dois avouer que j’ai bien fait parce que c’est un gros coup de coeur. Ici, le surnaturel est présent à la fois partout et nulle part : on peut le lire au premier degré comme y voir une métaphore des souffrances humaines et penser que finalement les démons de William n’en sont que l’incarnation. Peu importe finalement que l’on décide de croire aux démons ou non : c’est un récit profondément humain, et c’est ce qui en fait une réussite. Note : 18/20.

Cette semaine, je lis :

Eh bien, si tu veux tout savoir, j’en ai pas la moindre idée. L’autre jour j’ai eu un gros craquage et j’ai commandé plein de bouquins d’occasion, ce qui a encore augmenté ma PAL de façon dramatique. Et puis je compte me rendre à la soirée de lancement du magazine Le Chant du Monstre cette semaine. Donc on en reparle lundi prochain.

Je te laisse, j’ai (encore) un épisode de Raising Hope sur le feu.

——————–

Humeur du jour : en phase d’adaptation.

État du Neurone : aussi.

État du Poual : beaucoup moins.

Coup(s) de gueule du moment : c’est donc officiel, j’ai une jambe en mousse. Comme dit la kiné : y a du boulot…

Coup(s) de cœur du moment : hiii, Florence and the Machine c’est la semaine prochaine \o/

Le point JDR : après l’annulation d’Agone, on a tout de même pu jouer hier à Scion, ce qui a un peu rattrapé un début de week-end calamiteux. Ce qui est cool, c’est qu’on est là aussi partis pour une campagne \o/

Nouveaux-thés (et la bouffe qui va avec) : le Thé de Noël de la Compagnie Coloniale (Thé box), trop bon.

Dans les z’yeux : outre Raising Hope qui me tient éloignée d’à peu près toutes les autres séries que je regarde (et qui donc me fout encore plus en retard que d’habitude), je regarde une (étonnament) bonne adaptation du Comte de Monte-Cristo version anime futuro-steampunk : Gankutsuo. Bon, Albert est une groupie, sans parler du fait qu’il est champion de tragédie toutes catégories, mais en vrai c’est kewl et Monte-Cristo pète la classe (même si, comme dirait le boyfriend, c’est un vampire de l’espace chelou).

Dans les z’oreilles : forcément Florence, avec Breath of life (écrite pour la BO de Blanche-Neige et le chasseur, que je n’ai pas vu mais on s’en fout, la chanson est trop bien).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
commentaires
  1. ChrisTais dit :

    Au risque de passer pour une débile car j’arrive toujours pas à deviner :

    PAL ? Késako ?

  2. Myschka dit :

    J’ai pas dit jusqu’où montait la pile, hein…à ce stade les bouquins que j’ai à lire pourraient servir de piliers (au pluriel) à un temple gréco-romain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s