…plein de trucs en fait, à commencer par des places pour Gossip le 25 mai au Zénith, parce qu’évidemment quand je me suis décidée à prendre les miennes y’en avait déjà plus. Et il faut que je pense à prendre une place pour IAMX le 24 mars au Trabendo, aussi.

Et puis je cherche le moyen d’inventer la téléportation. Ou les journées de trente-six heures, parce que quand même en ce moment je cours beaucoup et je me repose pas vraiment. Faut dire aussi, même si je dors mieux, c’est pas souvent chez moi.

Je cherche toujours un nouveau boulot, même si j’en ai déjà trouvé un deuxième et que celui-là, je veux absolument le garder : depuis hier, je suis l’assistante d’un poète à la retraite, et c’est vachement plus intéressant que de surveiller des mouflets à l’heure du déjeuner, même si c’est pas mieux payé.

Je cherche un appartement, même si chez papa-maman c’est pas si mal finalement, surtout quand on se dit que c’est provisoire. Un garçon avec qui j’avais sympathisé il y a quelques temps m’avait dit qu’en revenant vivre chez ses parents, il avait trouvé un nouveau sens à la chanson Home de DM. Maintenant je comprends un peu ce qu’il voulait dire.

Je cherche à m’occuper le plus possible et pour le moment, on peut dire que c’est réussi : entre le boulot, les médecins, les administrations, les sorties et les potes, j’ai pas vraiment le temps de m’apitoyer sur mon sort, et c’est plutôt une bonne chose. J’ai eu Renzie au téléphone vendredi soir, pendant que j’étais avec Ana, ma femme et Pepsi dans le taxi qui nous a conduits jusqu’au concert de Manifesto (par ailleurs fort sympathique), et il m’a demandé, en parlant de l’Homme : « T’as pas l’impression qu’en partant il nous a donné un supplément de vie ? ». Je suis pas très loin d’être d’accord (même si notre interprétation de cette phrase diffère sûrement un peu).

J’ai cherché à échapper au traditionnel déjeuner de famille de début d’année, mais après avoir réussi à annuler la première fois, j’aurais dû penser à renouveler mon prétexte pour la seconde. Quand j’ai dit à ma mère que je devais rôler avec MJ-sensei encore ce dimanche, elle n’a rien trouvé de mieux à répondre que : « Bah tu n’as qu’à l’inviter ! ». Euh, c’est à dire que…j’me vois mal lancer les dés entre le bœuf Stroganoff et le gâteau au chocolat, quoi. Ma mère est mignonne. En plus c’était du gigot et de la galette des rois (mais c’était bon quand même, bien qu’on ait jeté les dés que beaucoup plus tard).

Je sais pas si je cherche Dieu, ni même s’il existe, mais je sais que Martin L. Gore est un ange qui a été envoyé sur terre pour répandre l’Amour <3. Mardi, j’étais à Bercy avec Ana, sa sœur, Cat’s (qui définitivement a la poisse avec les concerts de DM : il y a quatre ans à Nîmes elle avait les béquilles, cette fois c’était la ceinture lombaire et des vigiles pas cool), Corriel et Wil pour le concert de DM, et comme d’habitude, c’était merveilleux (et comme d’habitude on était plutôt bien placés, même si moins bien que d’habitude), malgré l’attente dans le froid, le sprint avec les pieds transformés en blocs de glace et les deux méga-pouffiasses puant la sueur, pleines de pancartes idiotes et de flatulences (non, ceci n’est pas une figure de style, hélas) qui étaient juste devant nous et qui nous ont gâché une bonne partie du plaisir. J’ai évidemment versé gentiment ma larmichette sur Home, mais j’m’en fous parce que Wil faisait pas le fier non plus à côté de moi, ahah. Et en plus on a eu droit à One caress en premier rappel <3.

Bref, je sais pas trop ce que je cherche en fait, mais j’ai l’impression que je suis pas si loin que ça de le trouver…Du moins si je décède pas avant la fin du weekend, parce que d’ici dimanche j’ai quand même encore une matinée de boulot avec les gosses, un passage à la Sécu et au Pôle Emploi vendredi après-midi, éventuellement une soirée au Klub ensuite, une matinée de boulot samedi avec le poète, une partie de Deadlands dans l’après-midi (qui va sans doute se terminer tard dans la nuit), un après-midi au musée d’Orsay dimanche, et si j’arrive à tenir jusque là, un dîner juste après.

Hum, j’vais peut-être aller me coucher tout de suite au lieu de raconter des bêtises sur mon blog, du coup.

——————–

Humeur du jour : oh, enfin une soirée à la maison, ça faisait longtemps, tiens.

État du Neurone : sur-sollicité.

État du Poual : roux.

La citation de la semaine : Dave est sexe, mais Martin est Amour <3 (nous tous mardi après le concert).

Coup(s) de gueule du moment : pas le temps, pas le temps, pas le teeeeeeemps >_< Et les méga-pouffiasses, of course (de poney). Les potes qui ont des soucis et/ou qui sont malades. Oh, et encore un kilo de perdu, ça commence à devenir relou, là -_-‘.

Coup(s) de cœur du moment : pas le temps, mais en fait c’est bien. Et sinon, mon chat, c’est l’plus choupi <3

Lecture(s) instructive(s) (ou pas) : L’attrape-cœurs de Salinger, et une piqûre de rappel pour Poppy avec Petite cuisine du diable (toujours aussi savoureux).

Dans les z’oreilles : The Smiths – This charming man (parce que) (toujours dans le widget à droite, z’avez l’habitude). Oh, et j’en parlerai sans doute plus en détail dans quelques jours/semaines, mais Orphee’s cry passe en concert  le 12 février aux Combustibles, et celui-là, il faudra absolument y aller.

Dans les z’yeux : Invictus de Clint Eastwood, même si on sait (forcément) comment ça se termine et même si c’est dégoulinant de bons sentiments, c’est quand même super bien et ça donne presque l’impression que le monde n’est pas si moche que ça (en tout cas moi ça m’a filé la banane, et Morgan Freeman mérite un Oscar). Et bien sûr, les inévitables vidéos live de DM : cette fois-ci je vous épargne Home, ce sera Insight et One caress, parce que bon, Martin quoi <3 (oui, je suis une groupie).

Publicités
commentaires
  1. Anagrammes dit :

    Strogonoff*

  2. Anagrammes dit :

    Google n’est pas l’Académie. De base, c’est Strogonoff ou Stroganov. Enfin, c’est un des avantages de la langue française que de pouvoir s’éclater avec des mots.

    Moi aussi, j’ai des sentiments pour toi. :)

    Bonne nuit.

    • Myschka dit :

      My Dave, jamais dit non plus que Google était l’Académie, simplement que j’avais vérifié en faisant une recherche, visité plusieurs sites, et vu que l’orthographe avec le a et le double f à la fin était valable aussi. C’est tout. Mais bon, t’as sans doute raison, après tout, je suis loin d’être une autorité en matière de bœuf Strogonoff, de culture ou de langue française.

  3. Wil dit :

    Ahem, merci de confirmer ma réputation de pouffe :)

    Enfin, quand à la fin de ton post j’ai vu les deux videos, y’a un « haaaaaaa » qui est sorti de ma gorge, tout seul, là comme ça, et d’après ce que j’ai compris, assez violent , puisque mon père, à l’étage du dessous à gueulé  » Qu’est ce qui se passe? »

    Martin est amour, je veux rependre l’amour sur terre :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s