Hors-jeu

Publié: 12 novembre 2009 dans ...Quoi de neuf ?, Ma vie (ma Lose, mon poisson rouge)

(à la base j’voulais faire un jeu de mots pourri avec Corner – de Conolly’s corner – mais j’ai le Neurone trop en vrac à cause du manque de sommeil) (ça aurait fait genre Heaven around the Corner et y’aurait eu un double sens avec la chanson de Tricky et tout, mais pfff, nan, trop fatiguée)

Je pense que je suis probablement la seule nana du monde à boire de la vodka quand je vais dans un pub irlandais. En l’occurrence mardi soir pour les 21 ans du Conolly’s corner, je n’ai pas dérogé à la règle, et pendant que mes potes se murgeaient à la bière (et un peu au whisky quand même), moi j’enquillais gentiment mes 40° tout en récupérant des t-shirts (offerts pour l’occasion) et en essayant de tenir des conversations à peu près cohérentes avec Cat’s, le Gritche, Daria et ma femme. Et c’était chouette, noudidiou.

Pourtant à la base je m’étais demandé jusqu’à la dernière minute si j’allais me décider à sortir de chez moi, étant donné que le weekend avait été plutôt éprouvant physiquement et moralement – ouais, moi je fais mon ménage de printemps en novembre et histoire que ce soit encore plus pheune, j’fais ça quand je suis malade et que je me suis transformée depuis déjà plusieurs semaines en hybride de bonne à tout faire et de garde-malade (je sais, j’ai trop la classe) (ou alors je suis masochiste, un peu).

Bref, j’étais juste partie pour un verre ou deux avec les copains-copines puis soirée tranquille chez ma femme à geeker, fangirliser, boire-du-thé et languedeputer. Et puis quand elle m’a proposé d’aller prendre une dernière vodka au Piano Vache un peu avant minuit, j’ai pensé que c’était une bonne idée histoire de terminer la soirée en douceur, surtout qu’on s’était plus ou moins dit qu’on resterait sages, hum. Tout ça pour terminer un peu beaucoup pompettes dans un bar dont j’ai totalement oublié le nom, à se trémousser comme des follasses sur une piste de danse bondée, juste parce qu’on trouvait ça drôle de suivre de complets inconnus plus forts que nous à Massive Music Quizz, ahah.

Du coup on est rentrées chez elle, complètement cuites, vers 6h du mat’, et je dois bien avouer que de mon côté le lendemain a été un tout petit peu laborieux -_-‘ (oui, nous avons comaté jusqu’à 18h devant Roger Rabbit et d’autres trucs beaucoup plus honteux que la décence et le peu de dignité qu’il me reste m’obligent à garder sous silence). Surtout quand je me suis rappelée que c’était précisément ce jour-là que je devais passer chez mon oncle récupérer son ancien pécé, et que j’ai fait les frais de la merveilleuse organisation si caractéristique des transports franciliens >_< (temps de trajet : une demi-heure selon le site de la RATP, une heure et demie selon le principe de réalité) (et à peu près autant au retour avec la voiture, parce que MJ-sensei possède le même sens de l’orientation que moi).

Mais enfin maintenant j’ai un beau pécé, d’occase certes, mais qui marche bien et qui a surtout le mérite d’être pourvu d’une carte graphique compatible avec les Sims 3 \o/. Pécé qui a rejoint les autres dans la bat-cave, et auquel j’ai eu bien du mal à trouver une place (je pense honnêtement que mon deuxième bureau déjà bien bancal ne va pas supporter le poids très longtemps -_-‘). Mais j’m’en fous, maintenant j’ai deux nordis rien qu’à moi, dont l’un va servir quasiment exclusivement aux jeux. J’ai un peu honte, quand même (mais juste un peu), surtout que vu comme j’étais crevée j’aurais pu attendre d’avoir dormi avant de tout installer. Mais non hein, nuit blanche, pas du tout dormi, je commence à piquer sérieusement du nez mais c’pas grave, toutes les mises à jour sont faites, ahah.

Maintenant la grande question, c’est de savoir si je vais réussir à ne pas décéder avant d’aller au pot de départ d’un pote qui se barre en mission humanitaire pour une durée indéterminée. J’ai pas dormi depuis plus de trente heures, je ressemble à un balai à chiottes abandonné dans une benne à ordures, la soirée commence à 18h demain soir et je suis censée enchaîner sur une partie de Vampire à 22h le même jour. Ça sent le challenge, quand même.

——————–

Humeur du jour : le plancher m’appelle (hinhin) (enfin surtout mon lit, en fait).

État du Neurone : décuvage et geekage.

État du Poual : sans commentaires.

Coup(s) de gueule du moment : la Rentre Avec Tes Pieds. Et le système électrique de chez la maman de Cat’s (the roof is on fire, comme elle dit).

Coup(s) de cœur du moment : les potes z’et les Pouffes, et les soirées qui se terminent de façon inattendue-mais-chouette. Merci tout particulier à ma femme pour la très bonne soirée et l’accueil, et à MJ-sensei pour le transport de ma nouvelle machine.

Lecture(s) instructive(s) (ou pas) : La Sève et le Givre, Léa Silhol.

Dans les z’oreilles : le dernier Redbong, il est très bien. Et il est en écoute en intégralité sur Deezer alors ce serait bête de ne pas y jeter une oreille.

Dans les z’yeux : un peu genre les Bloc Party lillois, je dirais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s