Un post avec dedans : un titre obscur qui n’a que peu de rapport avec le contenu, un peu de tout et n’importe quoi, mais surtout n’importe quoi, parce que comme d’habitude j’ai pas grand-chose à raconter.

Semaine demi-teintes : je pourrais presque dire que je me suis fait chier comme un rat mort à force de nolifiser, mais en fait même pas, parce qu’entre deux visionnages de séries plus ou moins intéressantes, Néron qui me fait passablement chier en ce moment et mes habituels déboires avec la CAF et/ou les gens qui partagent mon espace/ma vie, j’ai passé beaucoup de temps à gamberger, sur tout un tas de trucs pas forcément utiles ou réjouissants. Ce qui n’a aucune incidence sur ma non-productivité, mais fait passer les heures beaucoup plus vite, surtout si en plus j’arrive à dormir entre deux prises de tête. Ça, plus le fait que je suis en mode serpillère depuis quelques jours – tout faire au ralenti donne forcément l’impression qu’on manque de temps devant soi – et la semaine avait déjà filé sans que je m’en rende compte.

Enfin, malgré toute cette débauche d’énergie (ahah), j’ai tout de même trouvé quelques instants pour avancer un peu sur ma dernière nouvelle, La maison aux araignées. Définitivement à ajouter au sommaire des Princesse(s), mais qui a priori ne s’inclura dans aucune sous-série (ou alors faudrait chercher très loin, et j’ai pas envie. Pour le moment, du moins).

(…)

Bordel, je devrais arrêter d’écouter des trucs qui appellent la corde quand j’essaie de rester légère.

(…)

Je disais donc : j’ai vaguement écrit, c’est bien, un peu d’auto-congratulation n’a jamais fait de mal, maintenant ce serait chouette si je pouvais ne pas passer par des périodes de vide absolu après chaque phase d’inspiration, si petite soit-elle.

Bref. À part ça, je cherche de la musique sur le net, je trouve pas tout ce que je veux et ça m’agace (d’autant plus difficile quand on ne connaît ni le titre ni l’interprète, la prochaine fois je penserai à utiliser l’appli TrackID de mon téléphone – boulettitude quand tu nous tiens…).

Et puis je me prends la tête avec des gens et j’aime pas ça. J’aimerais bien éviter les conflits mais c’est plus fort que moi, je sais pas fermer ma gueule et dire merci quand on m’insulte. Et aussi, je rencontre des gens qui me font me poser des questions – c’est inconfortable (mais nécessaire, je suppose). Des fois j’aimerais bien avoir 16 ans, ou le QI d’une huître, ça m’éviterait trop de masturbation intellectuelle (quoique : quand j’avais 16 ans je me prenais déjà la tête, alors j’imagine que le QI d’une huître serait plus satisfaisant de ce point de vue, et surtout moins fatigant).

Bien. L’instant drama-queen/emo-gauthique étant passé, je précise quand même à toutes fins utiles que je vais bien, en dehors d’une fatigue récurrente probablement imputable au climat (et au fait que je n’ai pas vu le jour depuis…vaut mieux pas que je me mette à compter, à vrai dire). Et que je me suis fait une soirée Greluche hier, avec bain-moussant-de-poule-de-luxe au caramel et sucre glace (en sortant j’avais l’impression de ressembler à une publicité vivante pour aides à la pâtisserie Vahiné), gommage et masque qui promettent une peau de fesses de bébé (l’érythème en moins, ahah), en gros le truc que j’avais pas fait depuis au moins six mois, voire un an. Et punaise, c’était jouissif de se transformer en fille pour une fois.

Sinon, rien. J’aimerais bien retomber amoureuse un de ces jours, ce serait mignon, je crois.

——————–

Humeur du jour : perplexe.

État du Neurone : va peut-être falloir trouver autre chose que la Prontalgine, là…

État du Poual : épagneul, épagneul, c’est mon épagneul \o/ (les initiés et les fans de Delpech Mode comprendront).

Coup(s) de gueule du moment : la CAF doit me faire une blague, mais je cherche encore où est l’humour là-dedans. Et sinon, j’apprécierais assez un peu de paix, et qu’on arrête d’attendre de moi tout et son contraire.

Coup(s) de cœur du moment : dont’ you know that things go nice with spice ? (ou pas) (non, j’ai pas bu)

Jeveuxjeveuxjeveux : des chaussures rouges de paytass (genre ça. Ou mieux, ça).

Dans les z’oreilles : Fad Gadget – Collapsing new people.

Publicités
commentaires
  1. Eriu dit :

    Courage! Ces périodes-là ça finit par passer…
    Mais c’est pas très rigolo, je conçois. il faut savoir se poser les bonnes questions!

    Bon courage (je vais essayer ta solution soirée greluche, ça marchera peut être pour moi aussi!) (ah non, mince, j’ai pas de baignoire!!)

    • Myschka dit :

      Cher(e ?) Eriu,

      merci pour tes encouragements, et rassure-toi, en vrai je vais bien, c’est juste que des fois j’ai du mal à faire arrêter mon cerveau de tourner.

      La soirée Greluche, c’est le bien. Bon évidemment si tu n’as pas baignoire, c’est moins drôle, mais à la place tu peux te mettre des rondelles de concombre sur les yeux pour compenser et te donner une plus-value greluchisante, ça marche aussi :)

  2. benoitreveur dit :

    C’est clair qu’en ce moment on a tous le coup de cafard et fatigue si propre à début novembre….vivement l’approche de Noel ….

    C’est vrai que ca serait pas mal si il était facile de devenir con, et en plus ca serait sans doute moins douloureux c’est clair.
    Cela dit je me suis toujours demandé si les gens au QI dhuitre ne comprennent vraiment rien, ou alors si ils ne veulent surtout rien comprendre, ou alors les deux à la fois…..et j’ai jamais trouvé la réponse….. -)

    • Myschka dit :

      Mouais, personnellement je ne suis pas super fan des fêtes de fin d’année (mais c’est peut-être parce que j’ai mon anniversaire entre Nowel et le Nouvel an, ça aide pas), mais effectivement, novembre n’est pas vraiment mon mois préféré. Je voudrais qu’il fasse beau, froid et sec -_-‘

      Pas trouvé la réponse non plus, ma nature follement optimiste penche quand même pour la première option :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s